Paris sportifs : Journée de sensibilisation à Troyes

Sensibilisation aux paris sportifs à l'ESTAC Troyes
Ligue en Action
09/11/2018

L’effectif pro et les joueurs du centre de formation de l'ESTAC Troyes ont été sensibilisés mardi 6 novembre aux dangers des paris sportifs.

La Ligue de Football Professionnel a organisé le mardi 6 novembre une journée de sensibilisation aux risques des paris sportifs en direction des jeunes joueurs, du groupe professionnel et du staff technique de l'ESTAC. Emilie Marcheval, responsable du service juridique de la LFP et Cindy Monteiro Teixeira, juriste de la Direction des Activités Sportives de la LFP, étaient présentes à Troyes en compagnie de Philippe Lafon, directeur général de l'UNFP, et Julien Béranger (avocat et consultant LFP).

Lancé en 2013/2014, le programme vise à rappeler la stricte réglementation qui s’impose à tout le personnel des clubs en matière de paris sportifs. A l’issue de cette formation,  Francis Boudin (directeur), Rui Almeida (entraîneur), Benjamin Nivet (capitaine), Laurent Berna (directeur adjoint du centre de formation), Benrandy Abdallah (groupe N3), Ronan Jay (U18), Bachir Diop (U17) et Alexandre Gricourt (U16) ont signé la Charte des Paris Sportifs qui récapitule cinq points essentiels :

Règle n°1 : ne pas parier sur le football, ni directement, ni par l’intermédiaire de ses proches ;
Règle n°2 : ne jamais participer au trucage d’un match, même en influençant une phase de jeu secondaire ;
Règle n°3 : ne pas accepter de cadeau, d’argent, de promesses ou même d’invitation de personnes  suspectes ;
Règle n°4 : ne donner aucune information inconnue au public sur soi-même, un autre joueur ou le club ;
Règle n°5 : en cas d’approche pour truquer un match, ou en cas de question sur des informations sensibles, toujours en parler à quelqu’un de confiance.

Afin de combattre la manipulation des compétitions sportives, la France s’est dotée d’une loi adoptée le 12 mai 2010. Cette loi a interdit notamment aux acteurs de parier sur les compétitions auxquelles ils participaient. Par le décret du 28 décembre 2017, cette loi a été renforcée afin d’interdire aux acteurs des compétitions sportives de parier sur leur sport. Cette interdiction prévue dans l’article 124 des Règlements de la Fédération Française de Football confère à la Commission de Discipline de la LFP la faculté de sanctionner les acteurs qui ne la respecteraient pas.








L'email a bien été envoyé
OK