Hors-jeu à l'homophobie !

Actualité
13/05/2019

Pour la 37e journée de Ligue 1 Conforama et la 38e journée de Domino’s Ligue 2, la LFP et les 40 clubs de football professionnel s’associent à SOS homophobie, Foot ensemble, les PanamBoyz United et la DILCRAH pour lutter contre l’homophobie.

A l’occasion de la 37e journée de Ligue 1 Conforama et la 38e journée de Domino’s Ligue 2, la Ligue de Football Professionnel et les 40 clubs professionnels s’associent à SOS homophobie, Foot ensemble, les PanamBoyz & Girlz United et la DILCRAH pour lutter contre l’homophobie dans les stades.

Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie programmée le 17 mai, la LFP et les clubs professionnels lancent une grande campagne de sensibilisation à la lutte contre l’homophobie lors de la 37e journée de Ligue 1 Conforama et la 38e journée de Domino’s Ligue 2, qui se joueront respectivement les 18 et 17 mai.

Depuis fin 2018, un travail collectif s’est engagé avec SOS homophobie, Foot Ensemble, les PanamBoyz & Girlz United, la DILCRAH et Olivier Rouyer pour renforcer le travail de prévention et sensibilisation auprès de l’ensemble de la communauté du football (joueurs, supporters, etc.).

Ce groupe de travail a défini un plan d’actions pour combattre l’homophobie dans les stades :

-        Sensibilisation des spectateurs et du grand public aux impacts de l’homophobie ordinaire avec la mise en place d’une journée dédiée

-        Renforcement de la sensibilisation des jeunes joueurs de football en centre de formation aux différentes formes d’homophobie

-        Mise en place de formation dédiée pour les référents supporters

-        Mise en place de process permettant la remontée et le traitement judiciaire des actes homophobes qui se déroulent dans les stades


 

1. Sensibilisation des spectateurs et du grand public à l’homophobie ordinaire
Pour symboliser cet engagement, la 37e journée de Ligue 1 Conforama et la 38e journée de Domino’s Ligue 2 seront dédiées à la lutte contre l’homophobie. A cette occasion, capitaines, coachs, délégués de matchs et arbitres seront invités à porter un brassard aux couleurs de l’arc-en-ciel, la LFP et certains clubs mettront leur logo et sites internet aux couleurs de l’arc-en-ciel. Un clip sera diffusé sur les écrans géants et les réseaux sociaux avec le slogan « Homo comme hétéro, on porte tous le même maillot. »


2. Renforcement de la sensibilisation à la lutte contre l’homophobie des jeunes joueurs de football en centre de formation

Depuis 2015, le Fondaction du Football, soutenu entre autres par la LFP, propose au travers de son programme Open Football Club des ateliers de sensibilisation à la lutte contre l’homophobie animés par SOS homophobie. Cet atelier a pour objectifs de :

-        Sensibiliser les joueurs aux différentes formes d’homophobie en France

-        Déconstruire les clichés autour de l’orientation sexuelle

-        Sensibiliser au poids de l’insulte homophobe

-        Développer les bonnes pratiques s’appuyant sur le respect et la solidarité

-        Lutter contre les stéréotypes de genre et le sexisme

Près d’une vingtaine de clubs ont déjà eu l’occasion de mettre en œuvre cet atelier, notamment Montpellier, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Clermont-Ferrand, Dijon, Auxerre, Châteauroux, Sochaux-Montbéliard, Reims, Caen, Guingamp, Lorient, Lens et Paris.

L’activation de cet atelier va être renforcée dans les mois qui viennent grâce au renfort de l’association Foot Ensemble. Cette dernière vient de publier deux livrets pédagogiques de sensibilisation à l’homophobie dans le football. Le premier à destination des joueurs et le deuxième pour les entraineurs et dirigeants. Envoyés à l’ensemble des centres de formations des clubs de football professionnel, ils permettront de renforcer l’information et la sensibilisation des jeunes joueurs et des personnes qui les encadrent.

Par ailleurs, le documentaire « Footballeur et homo, au cœur du tabou », sera mis à disposition de tous les clubs de football professionnel et de leur centre de formation. Réalisé par Michel Royer et produit par Gael Leiblang d’Eléphant Doc, ce documentaire de Yoann Lemaire, Président de Foot Ensemble, sera diffusé pour la première fois sur France 2 le 14 mai à 23h30.

3. Mise en place de formations dédiées pour les référents supporters
La lutte contre l’homophobie passe par une prise de conscience de certains supporters. Des chants ou des mots entendus en tribunes constituent des insultes homophobes qui peuvent blesser les personnes concernées et qui sont donc interdites par la loi. Dans ce contexte, la LFP proposera des sessions de formation à la lutte contre toutes formes de discrimination aux référents supporters des clubs de football professionnel dans le cadre d’un séminaire programmé lors de la première partie de la saison prochaine. Dans le même temps, SOS homophobie, Foot Ensemble, les Panamboyz & Girlz United et la DILCRAH proposeront aux clubs des ateliers de sensibilisation à destination des supporters.

4. Mise en place d’une procédure permettant la remontée et le traitement judiciaire des actes homophobes dans les stades
En lien direct avec la convention signée par la LFP avec la LICRA le 25 mars 2019, ce quatrième axe de travail vise à mettre en place les procédures nécessaires pour permettre au football professionnel de réagir de manière adéquate et mesurée lors de tout acte homophobe qui se déroulera dans les stades.

Ainsi une fiche de signalement sera mise en place dès la saison prochaine pour permettre à tout spectateur de rapporter un acte ou des insultes discriminantes. La LICRA, aux côtés de SOS homophobie, avec le soutien de la LFP, pourra alors prendre les mesures judiciaires adéquates.

Par ailleurs, afin d’aider les délégués de match dans leur mission de signalement, un travail va être lancé fin mai avec l’ensemble de nos associations partenaire sur ce sujet pour définir ce qu’est une insulte homophobe aux yeux de la justice, et ainsi permettre son traitement par la commission de discipline.

 

 

 

Nathalie Boy de la Tour, Présidente de la LFP
« Au-delà du terrain de jeu, le football est un levier essentiel pour favoriser le vivre-ensemble. Il se fait aussi bien souvent l’écho de la société. Lutter contre l’homophobie est un devoir pour le football professionnel pour s’assurer que tout le monde se sente le bienvenu dans nos stades. Cela passe avant tout par la prévention, l’information et la sensibilisation de l’ensemble des acteurs du football. C’est tout le sens de la démarche lancée aujourd’hui, qui est le fruit d’un long travail collaboratif avec Foot Ensemble, SOS homophobie, les PanamBoyz & Girlz United et la DILCRAH ».

Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT
« Les discours de haine sont le premier pas vers la violence. Dans les stades, comme ailleurs les expressions racistes, antisémites et homophobes sont des délits. Ils doivent être systématiquement signalés et sanctionnés. C’est le sens de l’action du Gouvernement, ainsi que du partenariat entre Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) et la Ligue de football professionnel (LFP). Je salue tout naturellement l’initiative de Yoann Lemaire et de son association Foot Ensemble dont la DILCRAH soutient le documentaire depuis l’origine. Il reste indéniablement beaucoup de choses à faire pour lutter contre les discours de haine dans les stades et en dehors des stades : démarches de sensibilisation auprès des clubs, des centres de formations, des instances du supporterisme et du grand public. Soyons tous mobilisés ! »  


Yoann Lemaire, Foot Ensemble
« L'homophobie reste un tabou dans le football. Qui dit tabou dit silence : ne pas en parler, faire comme si ça n'existait pas. Ou alors uniquement ailleurs, loin des stades.
Méconnaître un groupe de personnes incite à les "pré-juger" selon des stéréotypes. Ces stéréotypes se transforment en préjugés, germes de la discrimination et de la haine. Un cercle vicieux s’enclenche.
Nous soutenons la LFP pour briser ce processus négatif par la parole et l’échange : parler, ouvrir le débat, défaire les stéréotypes.
Le foot y gagnera, la société y gagnera et peut être que les footballeurs homosexuels aussi en profiteront. »


Bertrand Lambert, PanamBoyz & Girlz United
« Dans le foot, l’homosexualité demeure un vrai tabou. Et l’homophobie un fléau. Cette opération, forte et sans ambiguïté, alliant à la fois prévention et sanction, a pour objectif de mettre un terme à la haine ordinaire envers la communauté gay, bi ou trans, qui compte parmi elle de nombreux joueurs et supporteurs. Mettre l’homophobie hors-jeu, c’est promouvoir la diversité dans son ensemble. Il est temps que le football devienne un sport 100% inclusif, à l’image de notre club, où chacun vient avec son histoire, son parcours, sans avoir rien à cacher. Tout le monde peut y assumer sa différence, en toute sérénité. Espérons qu’il en soit bientôt de même dans tous les stades et clubs de France. »


Joël Deumier, coprésident de SOS homophobie
« Les LGBTphobies dans le sport et dans les stades sont une réalité. Dans certains stades, lors de certains matchs, les insultes homophobes fusent et c’est inacceptable. SOS homophobie, qui a une expertise pour conduire des actions de préventions notamment auprès des jeunes, est heureuse de s’associer à la LFP, Foot ensemble, PanamBoyz & Girlz United et la DILCRAH. Cela permettra de monter en puissance sur la prévention des LGBTphobies au sein de la communauté sportive et parmi les supporters. C’est part des actes symboliques et forts mais aussi par des actes concrets et de terrain que nous parviendrons à faire du sport et des stades un milieu ouvert et accessible sans discriminations et sans rejet »

Eric Hélias & Nicolas Lemée, agence Mutant paris
« Pour sensibiliser un large public aux insultes homophobes dans les stades, nous avons choisi une communication qui fait réfléchir plutôt qu’agressive :  un slam pour expliquer, de l’animation pour démontrer. C’est une vidéo à fort potentiel viral de par son propos et son esthétique. L’agence Mutant est fière de s’associer à cette action avec la LFP, et de mettre la communication au service de cette cause. »








L'email a bien été envoyé
OK