Paris si fort, si tranquille

Trophée des Champions
02/08/2015

Plus solide dans tous les domaines du jeu, le Paris Saint-Germain s’est logiquement adjugé le Trophée des Champions face à l’OL (2-0). La saison 2015-2016 part sur des bases aussi élevées que 2014-2015 pour le club de la capitale !

Et de trois ! Pour la troisième année consécutive, le Paris Saint-Germain a remporté le Trophée des champions. Après un succès sur les Girondins Bordeaux à Libreville en 2013 (2-1), une victoire face à l’En Avant de Guingamp à Pékin en 2014 (2-0), le club de la capitale a pris facilement la mesure de l’Olympique Lyonnais, samedi, dans le très bel antre du Stade Saputo de Montréal (2-0). 

Grands favoris du Trophée des Champions, les Parisiens ont assumé leur statut en inscrivant comme il y a un an deux buts rapides. Cette fois par Serge Aurier - l’homme du match - et Edinson Cavani. «Il y a des sujets de satisfaction, notamment le fait que nous nous sommes créés beaucoup de situations de but, que nous n’avons rien concédé à l’adversaire et que nous avons eu une maîtrise quasi-totale du jeu», note Laurent Blanc.
Un Laurent Blanc qui commence à se sentir comme chez lui à Montréal. En 2009, le «Président» avait conduit Bordeaux à la victoire dans ce même Trophée des Champions. C’était face à Guingamp (2-0), dans le Stade Olympique situé à une centaine de mètres du Stade Saputo. 

Après une tournée nord-américaine rondement menée, ce succès en appelle d’autres pour le PSG, qui entamera la Ligue 1 à Lille, le week-end prochain. Il faut dire que rien ne semble pouvoir résister au club de la capitale au niveau national. Impressionnant de maîtrise technique et tactique, le PSG visera un nouveau titre de champion.

«Ce qui me plait beaucoup, c’est qu’on sent un bloc qui veut jouer très haut. C’est la façon dont j’aime jouer et dont les joueurs aiment jouer. C’est la meilleure façon d’imposer son jeu à l’adversaire», ajoute Blanc, qui a apprécié l’ambiance et le soutien populaire de nombreux fans parisiens au Stade Saputo.
«C’est un premier trophée important», sourit de son côté Blaise Matuidi. «On l’a acquis de belle manière. On a dominé le match du début à la fin et le trophée est mérité. Paris a été supérieur, dans la lignée de la saison dernière. On débute bien. On a fait une bonne préparation, de bons matches et on gagne ici. Il ne faut pas se relâcher.» Vu la façon de procéder des Parisiens lors de la tournée nord-américaine et du final canadien de ce samedi, ça n’en prend pas le chemin.








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires beIN SPORT TAG HEUER ballon uhlsport