Matchs en direct

15:00

Gillet : «Lens a sa place en Ligue 1 Conforama»

Guillaume Gillet (RCL)
Domino's Ligue 2
23/05/2019

A la veille du Play-offs 2 contre l'ESTAC vendredi (18h), l'entraîneur du RC Lens Philippe Montanier et son capitaine Guillaume Gillet ont évoqué jeudi la dynamique nordiste, la forme des troupes ou encore la qualité troyenne.

Le RC Lens se remet à peine de ses émotions que le Play-offs 2 sur la pelouse de l'ESTAC les attend vendredi (18h). Après avoir écarté le Paris FC mardi (1-1, 4-5  tab), les Sang et Or de Philippe Montanier doivent défier les Troyens pour une place en Barrages. L'entraîneur lensois et son capitaine, le milieu belge Guillaume Gillet, ont évoqué la rencontre en conférence de presse jeudi. Morceaux choisis.

Sur la dynamique :

« Après le match contre le Paris FC, on n'a même pas fait de cri de joie dans les vestiaires. On était heureux mais, tout de suite, on a tenu à ne pas tomber dans l'euphorie [...] On a réussi à se couper un peu du contexte du moment en venant vite à Troyes  », explique Guillaume Gillet. Son entraîneur confirme : « Après le match, il y a eu un moment fort de communion avec les supporters. Mais dans les vestiaires, on a été calme ».

Le capitaine lensois a aussi évoqué l'esprit revanchard du groupe nordiste : « Le match de Clermont a été un déclic pour nous. Tout le monde nous voyait mort avant ça et personne ne pensait que l'on disputerait les Play-offs. Ça montre que l'on est costaud. On est peut-être en train d'écrire une belle page [...] Le sang-froid pendant les tirs au but montre que l'on a passé un cap mental ». Philippe Montanier a remarqué ce changement. « On est libéré au niveau de l'état d'esprit. Pendant le championnat on avait cet objectif d'être dans le top 5. On ne jouait pas libéré. Aujourd'hui, avec les Play-offs, on joue notre chance à fond », abonde-t-il.

Sur l'état des troupes :

Si les Sang et Or ont disputé une prolongation mardi, ils n'estiment pas que le manque de fraîcheur physique sera pénalisant à Troyes. « On enchaîne les matchs importants. Ils sont très rapprochés. Ça demande beaucoup d'énergie et d'intensité mais on est très heureux d'avoir passé la première étape. [...] On est capable de passer outre la fatigue car on est affûté. Je pense que ça va surtout se jouer dans la tête pour nous », juge ainsi le capitaine Guillaume Gillet.

« On a bien récupéré mercredi et aussi décompressé. Aujourd'hui, on se projette sur le match qui nous attend », informe un Philippe Montanier, qui donne aussi des nouvelles de Jean-Ricner Bellegarde, sorti à la mi-temps contre le Paris FC. « Plus de peur que de mal pour Jean-Ricner Bellegarde. Il est petit mais costaud ! », a-t-il plaisanté avant de préciser avoir 20 joueurs à disposition et pouvoir encore modifier son groupe vendredi.

Sur l'ESTAC :

« L'ESTAC Troyes a un gros niveau technique et un bon jeu collectif. [...] Ils font un parcours exceptionnel, rarement vu. La dernière fois qu'ils ont perdu, c'était en février... On est les petits challengers mais on va jouer notre coup à fond », prévient l'entraîneur lensois. Même son de cloche chez son capitaine : « On s'attend à une rencontre compliquée face à une équipe de Troyes qui mérite sa 3e place. Ils ont été la chercher d'une bien belle manière. Ça ne fait aucun doute que Troyes est favori ».

Les deux hommes sont aussi revenus sur les deux confrontations entre l'ESTAC et le RCL cette saison. Les Nordistes l'avaient emporté à Bollaert courant août (2-0) avant de s'incliner au Stade de l'Aube fin janvier (1-0). « On avait fait un bon match aller à Troyes mais demain ça ne sera plus la même équipe. Lorsqu'ils sont passés en 3-5-2, ils ont eu un déclic et ils ont mis tout le monde à l'amende », explique Philippe Montanier. Quant au milieu belge, il attend le Play-offs 2 avec optimisme : « A Troyes, c'était une de nos meilleures prestations sur l'ensemble des matchs retour. On était déçu de ne pas prendre de points. Demain, ce sera moins physique que face à Paris. Il y aura plus de combinaisons ».

Sur la ferveur lensoise :

Comme contre le Paris FC, de nombreux fans nordistes sont attendus au Stade de l'Aube. « On a des supporters de niveau Champions League, un stade de niveau européen et de bonnes infrastructures à La Gaillette. Mais tout se joue sur le terrain pour arriver en Ligue 1 Conforama », a déclaré le coach du RC Lens. « Les images de mardi ont fait le tour de la France. Peu de clubs peuvent se targuer d'avoir ce genre de public. Lens a sa place en Ligue 1 Conforama mais tant que les joueurs ne font pas ce qu'il faut sur le terrain, le club restera en Domino’s Ligue 2 », prévient Guillaume Gillet. Avant de relancer : « Notre public est chaud et très important pour nous. On n'a pas pu lui permettre de nous voir jouer à domicile. Qu'il soit présent demain, c'est une motivation supplémentaire. On a hâte de reproduire la même prestation que mardi ».

> Troyes-Lens : Pelé et Touzghar bien là








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport domino's Fiat Tipo ballon uhlsport la poste