Arribart : «La Domino's Ligue 2, un beau feuilleton à partager»

Domino's Ligue 2
20/06/2018

Consultant Domino's Ligue 2 sur Canal+ Sport, Jean-Luc Arribart dresse un bilan de la saison 2017/2018.

Jean-Luc, vous êtes historiquement associé à la Domino’s Ligue 2. A quand remontent vos premiers matchs commentés ?
Cela s’est fait après mon passage au RC Lens. Je suis parti à TF1 et à Eurosport, où j’ai d’abord commenté la Coupe du Monde 2002. En Corée, j’avais pris la succession de Guy Roux qui reprenait l’entraînement avec Auxerre, à partir des 8es de finale. Et c’est à partir de cette époque que l’on m’a mis sur la Ligue 2, car Eurosport diffusait le match du lundi soir. Pendant plusieurs saisons j’ai formé un duo avec Christophe Jamot lors du rendez-vous du lundi. Cela a duré dix ans. Je suis ensuite reparti à Canal+ avec Cyril Linette. Et lorsque la chaîne a récupéré la Domino’s Ligue 2 et également la Coupe de la Ligue, je me suis remis dedans pour à nouveau être sur ce fameux match du lundi.

Vous êtes certainement le mieux placé pour évoquer la Domino’s Ligue 2 et le rôle de consultant. Comment adaptez-vous votre commentaire à ce championnat ?
Je considère la Domino’s Ligue 2 comme un beau feuilleton et chaque match du lundi comme un épisode. A chaque rendez-vous, nous retrouvons notre famille qui nous reçoit chez elle pour suivre une rencontre : nous sommes un peu comme au milieu du salon. J’estime que nous sommes là pour passer une bonne soirée, c’est pourquoi nous nous permettons de partager des petites histoires. Les gens doivent sentir qu’il y a du plaisir et des sourires à partager ce spectacle avec eux ; tout en conservant un esprit d’analyse et d’expertise qu’ils attendent. L’objectif est de sortir les bonnes infos au bon moment. Le consultant est là parce qu’il a des années au plus haut niveau et donc il doit donner des informations et se mouiller dans ses analyses. Il faut dire des choses que les gens ne sont pas forcément en mesure de voir par eux-mêmes. C’est intéressant de regarder pourquoi une équipe est dominée, pourquoi par exemple elle n’arrive pas à ressortir les ballons ? Il y a des clés à donner aux téléspectateurs. Quand je suis parvenu à les éclairer, c’est que j’ai bien travaillé.

« Reims a dominé toute la saison »


Comment jugez-vous cette saison de Domino’s Ligue 2 ?

Nous avons deux équipes qui ont vraiment été au-dessus des autres : Reims et Nîmes. Après, le meilleur match que nous avons commenté sur Canal+ Sport cette saison a été le premier entre Auxerre et Lens (10) : un match formidable ! C’était plutôt paradoxal, car normalement les équipes ne sont pas complètement prêtes au début de saison. Tout n’est pas encore rodé fin juillet. Et là, tout a été bon avec deux équipes entreprenantes. Ce match aurait pu faire 6-4. Et après avoir vu cette rencontre, on se dit que forcément ces deux équipes vont jouer la montée cette saison ! Finalement, on a retrouvé Auxerre 11e et Lens 14e. Si Lens avait gagné ce premier match, leur saison aurait été tout autre. Globalement, malgré un record de buts depuis 20 ans, la saison a été plutôt moyenne, car j’ai vu beaucoup d’équipes trop timides.

Quel regard portez-vous du coup sur le champion de Domino’s Ligue 2, le Stade de Reims ?
Reims a maîtrisé toute la saison. En bon connaisseur du club, David Guion a remarquablement géré sa saison. Il a su tout de suite trouver ses joueurs et son organisation. Cette équipe n’a jamais douté et a détruit presque tout le monde. Les autres équipes se disaient “ils sont trop bien organisés, trop solides”. Dans cette équipe rémoise il y avait de la complémentarité et de la force physique à l’image du duo au milieu Da Cruz, le costaud, et Chavalerin, le petit qui bouche les trous. Les jeunes Oudin et Siebatcheu ont fait une très bonne saison.

Et quel club vous a surpris au cours de la saison ?
La Domino’s Ligue 2 est un championnat souvent imprévisible. Mais je pense notamment à Brest. Pour en avoir parlé avec Jean-Marc Furlan, ce club aurait dû jouer le maintien ces deux dernières saisons avec son budget, mais il a joué la montée. Quand on voit ses moyens, ce qu’il a fait est exceptionnel. Il faut aussi souligner la saison du Paris FC de Fabien Mercadal. Cette équipe, repêchée in extremis l’an passé, a posé des problèmes à tout le monde.

« Le duo Bozok-Alioui a fait exploser les stats »


Quelles sont vos révélations de l’exercice 2017/18 en Domino’s Ligue 2 ?

Pour rester du côté de Brest, il y a eu Gautier Larsonneur qui m’a tapé dans l’œil, de même que Vachoux (RC Lens) chez les gardiens. Du côté du champion rémois, Diego Rigonato a fait une énorme saison. Il a été déterminant par son efficacité et sa régularité. Et puis il y a eu le duo offensif de Nîmes, Bozok-Alioui qui a fait exploser les stats offensives. C’est rare qu’un avantcentre voit d’un bon œil l’arrivée d’un autre avant-centre. C’est à ce type de détail que l’on peut apprécier le travail de Bernard Blaquart chez les Crocos. Il a dit à Alioui : “tu vas voir tous les deux vous allez flamber. Ce n’est pas un rival, mais un complice”. Ce duo a été magique. Del Castillo est un autre bon joueur de la saison ; il joue juste et utile. Après, Benrahma (Châteauroux) m’a beaucoup impressionné. Pour moi, c’est un soliste génial. Avec son bagage technique, il peut faire de belles choses à condition de se mettre au service de l’équipe.

Pouvez-vous passer en revue d’autres joueurs qui vous ont aussi marqué cette saison ?
Forcément Zinedine Ferhat (HAC), le meilleur passeur de Domino’s Ligue 2. Mais il n’y a pas eu que lui au Havre : Jean-Pascal Fontaine est un joueur qui parle peu, il n’aime pas s’exprimer en interview, mais quel joueur. Il est juste techniquement et toujours actif. Après, Florian Martin (FCSM) a réalisé une grande première partie de saison. J’espère qu’il va revenir à 100% après sa grosse blessure, car c’est un bon mec. Du côté de Nancy, il y a eu Abou Ba (20 ans le 29 juillet) que j’ai apprécié. Percutant, il peut être mis à toutes les sauces, au milieu ou devant. Chez les attaquants, Jean-Philippe Mateta (HAC) et Ludovic Ajorque (Clermont) ont été très intéressants. Prêté par l’OL, Mateta a un super potentiel ; il a une marge de progression intéressante.

Enfin, un événement particulier vous a-t-il marqué lors de cette saison 2017/2018 ?
Oui justement concernant le club du Havre. Le HAC a vécu quelque chose de terrible avec la mort d’un de ses jeunes joueurs, Samba Diop. Je ne pensais pas que le club s’en remettrait…Malgré cette tragédie, le HAC a tout de même réussi à bien finir la saison en allant jusqu’aux Play-offs.








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport domino's ballon uhlsport la poste