Thomas Tuchel : «Un peu comme un match de coupe»

Thomas Tuchel (PSG)
Ligue 1 Conforama
09/11/2019

Après la victoire du PSG sur la pelouse du Stade Brestois 29 samedi lors de la 13e journée de Ligue 1 Conforama, Thomas Tuchel a analysé ce difficile succès (1-2).

Olivier Dall'Oglio (entraîneur du Stade Brestois 29) : « Il manquait un petit quelque chose puisqu'on a perdu, mais dans le contenu c'était quand même intéressant. On a suivi les consignes, on a été courageux, disciplinés, donc je suis assez satisfait. Mais on a manqué un peu de force, de puissance dans les duels donc on a des regrets. Il y a eu quelques pertes de balle un peu naïves, mais je suis plutôt fier des joueurs, du groupe qui a bien travaillé ce match-là. Les occasions, il fallait les mettre au fond, on prend deux buts en contre, après avoir eu de belles opportunités. On est déçus par le résultat, pas par le contenu. (...) Je ne suis pas surpris par ce qu'a produit le PSG, on les connaît, on sait qu'ils ont du talent. On a essayé d'exploiter leurs failles. J'ai hésité sur des choix de joueurs, mais pas sur le système à adopter. On apprend toujours quand on joue contre le PSG ».

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG) : « J'aime cette victoire car c'était difficile, un peu comme un match de coupe, on a changé beaucoup de joueurs, certains manquaient de confiance mais c'était nécessaire pour être frais, dans la tête et dans les pieds. Ce n'était pas facile avec le vent contre nous en première période, on a manqué de précision, on a fait des erreurs. On a contrôlé en deuxième période, c'était plus facile avec le vent dans le dos mais on leur a laissé une occasion et ils ont marqué. On a bien réagi et on a continué à jouer. On a été capables de retourner ce match, on est les premiers à gagner ici cette saison, on ne peut pas marquer quatre buts à chaque fois, il fallait accepter les circonstances et je suis très heureux : ça fait cinq victoires en six matchs. Je ne m'attendais pas à ce qu'on fasse notre meilleur match, mais il fallait être frais et arriver aussi à se battre contre Brest. Moi aussi, je suis fatigué et je peux comprendre qu'ils soient plus fatigués que moi mais je savais qu'on pouvait faire face en faisant des changements. Il ne faut pas attendre trop de choses, ça peut être difficile, serré, mais ce n'est pas grave. On a joué en 4-2-3-1, c'était un bon match de foot et on a gagné ici, c'était difficile. Pour Edi (Cavani), ce n'était pas facile, car il manque un peu de rythme. Il doit gérer la concurrence avec Icardi, il est en plein confiance, c'est la situation actuelle, nous sommes une équipe et les attaquants ont des périodes comme ça. C'est toujours difficile, c'est un poste sensible, attaquant, mais on n'a pas le choix, il faut continuer à travailler ». 

> Le PSG lutte pour s'imposer à Brest








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama Uber eats Fiat Tipo TAG HEUER ballon uhlsport la poste