Stats : Là où l'OM fait mieux que le PSG

Morgan Sanson (OM)
Ligue 1 Conforama
16/03/2019

Avant le PSG-OM de dimanche (21h), en clôture de la 29e journée de Ligue 1 Conforama, focus sur les domaines dans lesquels les Phocéens sont plus performants que les Parisiens.

Un PSG-OM en dessert. Dimanche soir, la 29e journée de Ligue 1 Conforama se conclut par l'affiche entre le leader parisien et son rival phocéen, 4e au classement et en chasse pour monter sur le podium. Si les joueurs de Thomas Tuchel dominent largement le championnat, l'Olympique de Marseille fait mieux que le PSG dans plusieurs domaines de jeu. La preuve en chiffres.

L'OM spécialiste des duels

Malgré l'écart de points entre les deux équipes au classement, les hommes de Rudi Garcia sont supérieurs aux Parisiens dans de nombreuses catégories statistiques depuis le début de la saison. Les Marseillais remportent plus de duels (34,5 par match contre 52,2). Un avantage qui se vérifie au sol (16,2 contre 13,6) comme dans les airs (18,3 contre 11,6). En moyenne, les Phocéens récupèrent aussi presque 13 ballons de plus que les joueurs du PSG (116,9 contre 104,1).

La formation de Rudi Garcia fait mieux que les Parisiens en ce qui concerne les centres réussis (7,6 contre 5,1). Une différence qui se fait surtout grâce aux centres délivrés dans le jeu (5,1 contre 3,3). Au-delà du volume, les Olympiens se montrent plus précis que le PSG dans ce domaine (27% de leurs centres réussis contre 23%). Plus surprenant, l'OM joue davantage de ballons en une touche que le PSG (267,6 par match contre 238,8 soit 43% des ballons contre 32%).

Le facteur Balotelli

Depuis son arrivée sur la Canebière lors du dernier mercato hivernal, Mario Balotelli a disputé 7 matchs de Ligue 1 Conforama. Sur les 5 dernières journées, l'OM a notamment pris 13 points sur 15 possibles. Dans plusieurs catégories, les performances statistiques de l'OM se sont sensiblement améliorées avec la signature de Super Mario. L'OM gagne davantage de ballons (118,6 contre 116,9 sur la première moitié de saison). Réputé pour son jeu en remise, Balotelli permet aussi aux Phocéens de jouer encore plus à une touche de balle (presque 8 ballons de plus par match par rapport à la première moitié de saison). L'OM passe de 28 ballons joués à une touche de plus que le PSG par match à plus de 40 ballons depuis l'arrivée de Balotelli.

A noter aussi que l'OM subit moins de tirs cadrés que le PSG depuis le recrutement de l'Italien (3 contre 3,8). L'OM subit aussi moins de centre (17,3 contre 18,5). Et surtout, la précision d'un Mario Balotelli déjà buteur 5 fois en championnat permet à Marseille de faire mieux que Paris au niveau des tirs cadrés (43% contre 35%).

Kamara, Ocampos et Payet en leaders

Sur les deux derniers mois, les joueurs des deux équipes qui remportent le plus de duels sont marseillais. Boubacar Kamara est en tête avec 33 duels gagnés devant Thauvin (26), Sanson (24) et Di Maria (19). Pour ce qui est des passes amenant un tir, la référence sur la période s'appelle Maxime Lopez (14).

Si l'on s'intéresse aux statistiques depuis le début de la saison, la formation de Rudi Garcia est plus efficace au combat. En termes de duels gagnés, Ocampos (97), Amavi (93) et Germain (93) font mieux que le meilleur Parisien, Marquinhos (67). On retrouve presque le même quatuor dans les airs avec Germain en tête (66 duels gagnés) puis Amavi (61), Sakai (59) et Marquinhos (46). Celui qui intercepte le plus de ballons s'appelle Jordan Amavi (25). Viennent ensuite Sanson (21), Lopez (19) puis le capitaine parisien Silva (17). Celui qui réussit le plus de tacles est l'Argentin Lucas Ocampos (97, soit 4 de plus que Sanson et Sarr mais 30 de plus que Marquinhos).

Offensivement, le joueur qui réalise le plus de passes amenant un tir est Dimitri Payet (70). Le 2e à ce classement est l'Argentin Angel Di Maria (51). On retrouve le duo dans le même ordre au niveau des centres réussis (56 contre 33). Si l'on exclut les coups de pied arrêtés, celui qui réussit le plus de centres est Bouna Sarr (23). Le premier Parisien de ce classement n'est que 6e. Il s'agit de Thomas Meunier (15). Entre les deux hommes, on trouve Amavi (20) et le trio Sanson-Payet-Thauvin (17).

> Drogba : « J'ai dit à Balotelli de foncer »








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama Fiat Tipo TAG HEUER ballon uhlsport la poste