Mercadal : «Cette relégation fait terriblement mal»

Fabien Mercadal (SM Caen)
Ligue 1 Conforama
25/05/2019

Par AFP

Découvrez les réactions des entraîneurs dont les équipes étaient concernées par la lutte pour les Barrages et le maintien en Ligue 1 Conforama lors de la 38e journée.

Amiens SC
-
EA Guingamp
 : 2 - 1


Christophe Pelissier (entraîneur de l'Amiens SC) :
« Cela faisait quelque temps que l’on ratait ces victoires qui nous auraient permis de nous maintenir plus tôt. On a fait durer le suspense mais on va retenir la victoire. Je suis très heureux de maintenir Amiens pour une troisième saison en Ligue 1 Conforama après un exercice épuisant. On a vu un public exceptionnel et pas uniquement aujourd’hui, car les supporters nous suivent particulièrement bien depuis six mois. C’est aussi leur maintien, car, à un moment donné, les joueurs étaient cuits. Ce public nous a donné un supplément d’âme. Certes, nous n’avions pas d’efficacité depuis plusieurs matches, mais je n’ai pas senti mes joueurs lâcher. On a eu tout le temps notre destin entre les mains. Ce soir, on avait occulté tout le monde : l’adversaire et les autres équipes qui luttaient pour le maintien. J’ai envie de me reposer maintenant car ça a été une saison très éprouvante. »

OGC Nice
-
AS Monaco
 : 2 - 0


Leonardo Jardim (entraîneur de l'AS Monaco) :  
« C'est vrai, cette saison reste très dure pour tout le monde. Pas seulement pour moi, qui ai profité de 3 mois dehors (il a été limogé en octobre avant de revenir fin janvier, ndlr). Je suis très soulagé et très content. En janvier, je suis revenu sur le côté émotionnel, parce que j'aime ce club, j'habite à Monaco et parce que le président qui m'a appelé directement. Je suis content d'avoir atteint notre objectif malgré la défaite. Monaco reste en Ligue 1 Conforama. A titre personnel, je ne suis jamais descendu, je ne voulais pas connaître la relégation. La saison prochaine ? On ne l'a pas beaucoup préparée. Il faut beaucoup réfléchir sur cette année, ne pas faire les mêmes erreurs, ne faut pas annoncer une équipe pour jouer le podium quand elle n'a pas le niveau pour le faire. (sur son avenir) Il me reste deux ans de contrat. J'ai signé et j'ai pris un risque. Maintenant qu'on est sauvé, je pense que oui (je reste, ndlr). Même si ce n'est pas moi qui décide au final. (sur l'effectif) Plus que de prendre des joueurs, il va falloir en faire partir. Car on a plus de 72 joueurs sous contrat. C'est beaucoup. »

Dijon FCO
-
Toulouse FC
: 2 - 1


Antoine Kombouaré (entraîneur du Dijon FCO) :
« Ce n'est pas un miracle, mais ça passe par la petite porte. Il fallait gagner et on a fait le travail. Je tiens aussi à féliciter Bordeaux, qui a été professionnel jusqu'au bout en gagnant à Caen (1-0). Cela va faire taire quelques grincheux, dont Rolland Courbis, qui se plaignait que des équipes ne jouaient pas le jeu. Toulouse a d'ailleurs été un adversaire compliqué. A la mi-temps, même si nous étions menés au score, j'ai dit aux joueurs que ce n'était pas fini. Il fallait y croire. L'entrée de Naïm Sliti a fait beaucoup de bien, mais je tiens à féliciter tous les joueurs, qui n'ont pas lâché. On a vécu de grosses émotions. Ils ont obtenu cette victoire au mental. Mais ce n'est qu'une étape. Lens sera un adversaire très coriace. C'est une bonne équipe, solide, athlétique. On va bien se préparer pour ce match à Lens. »

SM Caen
-
Girondins de Bordeaux
: 0 - 1


Fabien Mercadal (entraîneur du Stade Malherbe de Caen) :
« (Le sentiment qui domine, c'est) évidemment la tristesse, (je suis) triste pour le club. On avait réussi à recoller, souvent à l'arrache et il n'a pas manqué grand chose, ça se joue à un but. D'un point de vue nerveux, c'était une saison très éprouvante pour tout le monde et je pense qu'on a manqué un tout petit peu de force pour aller chercher cet exploit, parce que ça aurait été un exploit, vu d'où on venait. C'est une fatigue nerveuse, parce qu'on est toute une saison à tenter de recoller, à batailler, à lutter avec nos manques, on en a conscience et ça a pesé aujourd'hui, on a manqué de fraîcheur. On va se rencontrer demain avec les dirigeants et on va assumer nos responsabilités parce qu'on n'est pas là pour se cacher. Cette relégation fait terriblement mal. Après, le club a déjà connu ça et s'est relevé et je souhaite de tout cœur que le futur soit meilleur. »

> Amiens et Monaco maintenus, Dijon en Barrages, Caen relégué

> Le programme des Barrages de Ligue 1 Conforama








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama Fiat Tipo TAG HEUER ballon uhlsport la poste