Les revenants

Ligue 1 Conforama
30/12/2017

Après avoir fait leurs armes en Ligue 1 Conforama, certains joueurs choisissent de tenter leur chance à l’étranger avant de revenir dans l’hexagone. Focus sur certains d’entre eux qui font le bonheur de leur club.

Ils étaient les « stars » de leurs clubs avant de s’envoler pour l’étranger : Mandanda, Amavi, Rami, Khazri… Aujourd’hui, ils sont de retour en France tout comme d’autres joueurs revenus en Ligue 1 Conforama afin de retrouver du temps de jeu : Kakuta, Ocampos, Rivière…
 
Steve Mandanda (Olympique de Marseille)
Titulaire indétrônable de l’Olympique de Marseille durant 9 saisons, Steve Mandanda choisit de quitter l’hexagone à la fin de l’exercice 2015/2016 pour tenter sa chance en Angleterre, à Crystal Palace. Mais après seulement 9 matchs de Premier League en une saison, le gardien formé au Havre retrouve le Vélodrome à l’été 2017 pour le plus grand plaisir des supporters marseillais. Et le gardien phocéen leur rend bien : avec 44% de clean sheets et 67% d’arrêts depuis le début de la saison, il participe grandement à faire de l’Olympique de Marseille la 2ème meilleure défense de Ligue 1 Conforama à Domicile.
 
Une stat :
Steve Mandanda est resté invaincu durant 295 minutes cette saison.
 
 
Jordan Amavi (Olympique de Marseille)
Après un passage à Aston Villa (Angleterre) de deux saisons, dont une en Championship (2ème division anglaise), Jordan Amavi ressent le besoin de revenir en France. Il pose donc ses valises à l’OM où il s’impose progressivement dans le couloir gauche de la défense (15 titularisations). Avec 3 passes décisives à son actif et 27 dribbles réussis, Florian Thauvin étant le seul Marseillais à faire mieux en Ligue 1 Conforama cette saison, le joueur révélé à l’OGC Nice (60 matchs, 4 buts) lors de l’exercice 2013/2014, convainc le sélectionneur national, Didier Deschamps, de l’appeler en équipe de France pour la 1e fois en octobre dernier. Retour gagnant pour Jordan Amavi !
 
Une stat :
67,4% de duels gagnés, le pourcentage le plus élevé pour un joueur de l’OM en Ligue 1 cette saison.
 
 
Adil Rami (Olympique de Marseille)
Fort de son succès lors de son expérience à l’étranger, tout d’abord au FC Valence (108 matchs, 9 buts), puis à l’AC Milan (44 matchs, 4 buts) et enfin au FC Séville (78 matchs, 3 buts) où il remporte une Ligue Europa, Adil Rami choisit de revenir en France, à l’Olympique de Marseille, avec en point de mire, le Mondial 2018. Avec 66,7% de duels gagnés et 70% de duels aériens remportés (seul Jordan Amavi possède des pourcentages plus élevés parmi les joueurs de l’OM en Ligue 1 cette saison), le natif de Bastia est toujours le défenseur solide que le public français avait découvert au LOSC (140 matchs, 9 buts) en 2006. S'il garde un tel niveau de performance et des statistiques aussi élevées (également 88% de passes réussies et 16 ballons récupérés par match) jusqu’à la fin de saison, il mettra toutes les chances de son côté pour aller en Russie.
 
Une stat :
286 ballons gagnés, le total le plus élevé pour un joueur de l’OM en Ligue 1 cette saison.
 
 
Lucas Ocampos (Olympique de Marseille)
Débarqué d’Argentine à l’âge de 18 ans à l’AS Monaco, le natif de Quilmes (province de Buenos Aires) connaît des débuts remarqués sur le Rocher (98 matchs, 15 buts) avant d’être prêté à l’Olympique de Marseille lors de la saison 2014/2015. Il est de nouveau prêté, cette fois en Italie (Genoa CFC, AC Milan), avant de revenir et  de s’imposer à l’OM depuis le début de cette saison (15 matchs, 10 titularisations). Auteur de 6 buts (record personnel) et une passe décisive, il réalise l’une de ses plus belles saisons à 23 ans. De plus, avec une moyenne de 3,1 duels gagnés par match et 52% de dribbles réussis, le milieu argentin muscle son jeu en prenant de l’expérience. Tous les voyants sont donc au vert pour la deuxième partie de saison.
 
Une stat :
Il a gagné 9 duels contre le Paris SG lors de la 10ème journée, le total le plus élevé lors de ce match pour un joueur des deux équipes.


Gaël Kakuta (Amiens SC)
Véritable prodige du football français, il intègre à 16 ans le centre de formation de Chelsea après plusieurs saisons au RC Lens. Auteur d’un début de carrière compliquée en Angleterre, il est vite prêté, notamment au DFCO en 2010/2011 (16 matchs, 5 buts) et transféré au FC Séville, puis en Chine, au Hebei China Fortune. Après avoir connu une dizaine de clubs depuis le début de sa carrière, il débarque en prêt cet été au Amiens SC. Avec 3 buts et 4 passes décisives à mi-saison, l’international congolais semble avoir trouvé une stabilité en Picardie. Fin technicien, avec 52% de dribbles réussis, il sait aussi régaler ses partenaires : 35 de ses passes ont amené un tir, le total le plus élevé pour un joueur de l’ASC. Espérons que l’ancienne pépite lensoise garde ce niveau en deuxième partie de saison.
 
Une stat :
27 centres réussis, le total le plus élevé pour un joueur de l’ASC, le 7ème en Ligue 1 cette saison.



Serge Gakpé
(Amiens SC)
Formé à l’AS Monaco, Serge Gakpé est très vite considéré comme la révélation du Rocher lors de ses débuts professionnels, mais des blessures viennent stopper sa progression. Il est prêté au Tours FC (17 matchs, 5 buts) puis vendu au FC Nantes (138 matchs, 24 buts) en janvier 2011, où il fait parler sa vitesse et son sens du but. Après un passage en Belgique et en Italie, il est de retour en France au Amiens SC où il réalise une 1ère partie de saison remarquée à l’image de son équipe. Avec 2 buts, une passe décisive et un taux de dribbles réussis de 92%, aucun doute que l’ancien international togolais fera le bonheur des supporters picards jusqu’à la fin de la saison.
 
Une stat :
35% de tirs cadrés, le pourcentage le plus élevé parmi les joueurs de l’ASC qui ont effectué plus de 5 tirs en Ligue 1 cette saison.


Wahbi Khazri (Stade Rennais)
Repositionné avant-centre par Sabri Lamouchi, son entraîneur actuel au Stade Rennais, Wahbi Khazri réalise l’une de ses meilleures saisons. Avec 6 buts inscrits en 11 matchs, il est l’homme en forme de la formation bretonne. Mais avant de briller en Bretagne, le natif de l’île de beauté, s’est illustré au SC Bastia, où il a joué 188 rencontres, puis aux Girondins de Bordeaux avant de s’envoler pour l’Angleterre et Sunderland (41 matchs, 3 buts), réalisant ainsi son rêve de footballeur. De retour en prêt sans option d’achat au Stade Rennais le 31 août dernier, l’international tunisien souhaite briller jusqu’à la fin de la saison pour ainsi faire partie du voyage en Russie…
 
Une stat :
7 tirs lors de la 16ème journée (SRFC vs ASC), le total le plus élevé sur un match pour un joueur du SRFC en Ligue 1 cette saison.



Papy Mison Djilobodji (Dijon FCO)
Considéré comme l’un des meilleurs défenseurs de Domino’s Ligue 2 lorsqu’il évolue au FC Nantes, il participe grandement à la remontée du club en Ligue 1 Conforama à l’issue de la saison 2012-2013 (36 matchs joués). Après 2 saisons passées en Ligue 1 Conforama avec les Canaris (59 matchs, 3 buts), il attire l’attention de Chelsea où il est transféré le 1er septembre 2015. Malheureusement, Djilobodji ne fait qu’une apparition en Premier League avant de filer en prêt en Allemagne, au Werder Brême (16 matchs, 2 buts). De retour en Angleterre, il est transféré à Sunderland (23 matchs) avant d’être de nouveau prêté cet été au Dijon FCO. Titulaire en défense centrale au côté de Cédric Yambéré, Djilobodji réalise une 1ère partie de saison rassurante, avec en moyenne 18 ballons gagnés par match et 76% de duels aériens remportés. Encore une belle trouvaille pour le DFCO !
 
Une stat :
273 ballons gagnés, le total le plus élevé pour un joueur du DFCO en Ligue 1 cette saison.


Cédric Yambere (Dijon FCO)
Formant avec Papy Mison Djilobodji la charnière centrale du DFCO, Cédric Yambere a su s’imposer comme un élément majeur du 11 de départ (15 titularisation). Gagnant en moyenne 15,7 ballons par match et réalisant 85% de passes réussies, l’international Centrafricain est un défenseur très propre qui ne commet en moyenne qu’une seule faute par match. Cédric Yambéré a fait ses armes aux Girondins de Bordeaux (57 matchs, 4 buts), où il signe son 1er contrat pro en 2014. Il enchaîne ensuite deux prêts, à l’Anzhi Makhachkala (Russie, 13 matchs) et à l’APOEL Nicosie (Chypre, 12 matchs, 1 but). Souhaitant se relancer après son expérience à l’étranger plus ou moins réussie, il retrouve du temps de jeu et une stabilité au sein de la formation dijonnaise.
 
Une stat :
31 ballons gagnés lors de la 3ème journée (SRFC vs DFCO), il est le seul joueur du DFCO qui a récupéré plus de 25 ballons au cours d’un match de Ligue 1 cette saison


Emmanuel Rivière (FC Metz)
Considéré comme un grand espoir lors de ses débuts à l’AS Saint Etienne en 2009, il se fait très vite remarquer et intègre rapidement le onze de départ. Après une très belle saison 2009/2010, il est nommé dans la catégorie meilleur espoir du championnat. Il est ensuite transféré au Toulouse FC (47 matchs, 10 buts) en juillet 2011 puis à l’AS Monaco (50 matchs, 17 buts), alors en Domino’s Ligue 2, en janvier 2013. Après avoir aidé le club à retrouver la Ligue 1 Conforama et passé une saison dans l’élite, l’attaquant martiniquais souhaite découvrir un autre championnat. Il choisit l’Angleterre et Newcastle (31 matchs, 3 buts) où ses performances ne sont pas au niveau des espérances portées en lui. Le 31 août 2016, il est prêté au CA Osasuna en Espagne (17 matchs) avant de signer un an plus tard un contrat de 2 ans en faveur du FC Metz. Depuis, Emmanuel Rivière engrange du temps de jeu (9 matchs, 7 titularisations) et les bonnes performances. Auteur de 3 buts et 2 passes décisives, l’attaquant fait également parler sa technique : 68% de dribbles réussis depuis le début de la saison. Aucun doute qu’avec un Emmanuel Rivière en grande forme et en confiance, le FC Metz peut croire au maintien.
 
Une stat :
Il gagne 4 duels par match, la 3ème moyenne la plus élevée d’un joueur du FCM en Ligue 1 cette saison.



Matthieu Dossevi (FC Metz)
Formé au Mans FC, Matthieu Dossevi débute sa carrière dans la Sarthe en Ligue 1 Conforama (41 matchs, 5 buts) avant de rejoindre le Valenciennes FC. Avec les Rouge et Blanc, le petit frère de Thomas (passé notamment par le VAFC et le FC Nantes) dispute quatre saisons pleines (111 matchs de Ligue 1 Conforama, 10 buts) et attire les regards. Après des expériences en Grèce (Olympiakos, 28 matchs et 4 buts en championnat) et en Belgique (Standard de Liège, 48 matches et 5 buts en Jupiler League), l'international togolais retrouve la Ligue 1 Conforama le 31 août dernier, en toute fin de mercato estival, en s'engageant avec le FC Metz.
Depuis, les Grenats profitent des qualités de vitesse, de percussion et de transmission (passes, centres) du milieu offensif, auteur de 5 passes décisives et 4ème passeur de Ligue 1 Conforama à mi-saison. Il fait partie des atouts du club lorrain pour espérer recoller au wagon des candidats au maintien en Ligue 1 Conforama.
 
Une stat :
En moyenne, il a délivré une passe décisive toutes les 234 minutes en Ligue 1 Conforama cette saison.








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama Fiat Tipo TAG HEUER ballon uhlsport la poste