Kamil Glik, le phare de l’AS Monaco

Kamil Glik en leader avec Monaco
Ligue 1 Conforama
06/09/2018

Par AFP

Depuis son arrivée en Ligue 1 Conforama, le central polonais a joué 76 des 80 matchs de l’AS Monaco, signe de son rôle de leader dans l'équipe.

« Il a la rage, la mentalité de la gagne. C'est important d'avoir un joueur comme lui » : l'entraîneur de l’AS Monaco, Leonardo Jardim, est fan de Kamil Glik, son défenseur central, l'un des guides du jeune effectif du club de la Principauté. Lors de sa première saison française, il avait terminé meilleur buteur des défenseurs de Ligue 1 Conforama (6 buts).

Dans la tempête, il faut un phare pour guider les bateaux. Glik joue exactement ce rôle sur un terrain. Homme de base de Jardim, il ne sort d'ailleurs jamais de l'équipe. Même quand il n'est pas à 100%. « Si je suis essentiel ? Il faut le demander aux autres », répond-il humblement. « Moi, je suis à disposition. Sur et hors du terrain. Comme un bon soldat. Au Torino, j'ai été trois ans capitaine. Je sais ce que c'est. »

Youri Tielemans, le jeune international belge (21 ans) précise l'impact du Polonais sur l'effectif. « D'abord, c'est un très, très bon défenseur, décrit-il. Et puis son calme apporte de l'équilibre dans un groupe. Mais c'est aussi un roc qui déménage tout. Cela se voit à sa carrure. Il est essentiel pour le groupe. »

Tout est dit, Glik est indestructible ! Sauf malheureusement pour lui quand il tente des ciseaux retournés au tennis-ballon, avec la sélection polonaise, quelques jours avant le Mondial...

« J'ai accepté le projet »

Résultat : une entorse accromio-claviculaire de l'épaule droite. Et un seul match disputé en Russie, le dernier contre le Japon (victoire 1-0). Celui qui ne servait à rien. « Cela fait partie des malchances dans le football, dans la vie, souligne l’ancien du Torino. Mais le plus important, c'est que je suis de nouveau opérationnel. Chaque jour, je vais mieux. Et je suis tourné vers le futur. »

Le futur, c'est repartir dans la construction d'une nouvelle équipe. « On savait que Fabinho et Thomas (Lemar) partiraient, précise-t-il. Ce n'est donc pas une surprise. D'autres sont arrivés, plus jeunes. C'est le projet de Monaco. Je l'ai accepté en signant. »

Ce n'est pas pour autant qu'il se voile la face. « Reconstruire presque de zéro n'est pas facile, c'est certain, reconnaît-il. Mais nous, les joueurs plus expérimentés, devons aider les jeunes à grandir. Même s'il y aura des moments difficiles, des moments où l'on va souffrir, il faut tout faire pour garder un climat sain. »

Car l’AS Monaco doit continuer à jouer les premiers rôles et terminer sur le podium après son titre de 2017 et sa 2e position l’an dernier. Vadim Vasilyev l'a répété. « Oui, on a les moyens de nos ambitions, rétorque Glik. Mais aujourd'hui il est plus important de nous améliorer. Semaine après semaine, il faut réussir notre construction. On a tellement changé qu'il est délicat d'évoquer des objectifs. On verra bien en avril, mai. »

« J'ai travaillé dur »


La complexité de la tâche à venir n'effraie pas le défenseur, qui avait prolongé son contrat la saison dernière jusqu'en 2021. « Pour moi, la stabilité a toujours été importante, souligne-t-il. Après avoir connu des petites divisions en Pologne, Espagne ou Italie, je suis resté cinq ans à Turin. Cela fera trois à Monaco. Pouvoir jouer la Ligue des champions ici, c'est une magnifique évolution. »

« Je suis heureux de ce que j'ai réussi dans le football, enchaîne-t-il. J'ai travaillé dur pour arriver à atteindre ce niveau. Si tu donnes tout, toujours, à l'entraînement comme en match, cela paie. Dans mon cas, il y avait un peu de talent et beaucoup de travail. »

Tout l'inverse de ses nouveaux talentueux et jeunes coéquipiers ? Non, bien sûr... « Mais le monde a changé, assure-t-il. Les jeunes pensent différemment. Ce n'est pas leur faute. C'est l'évolution.»

« Dans les vestiaires, je me sens parfois vieux alors que je n'ai que 30 ans et qu'il me reste au moins cinq ans à jouer ! Alors, je m'adapte. Il arrive même que ce soit eux qui me fassent me sentir plus jeune ! », conclut-il.








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama Fiat Tipo TAG HEUER ballon uhlsport la poste