Gourvennec : «Une bouffée d'oxygène»

Jocelyn Gourvennec, l'entraîneur de Guingamp.
Ligue 1 Conforama
16/03/2019

Par AFP

Jocelyn Gourvennec revient sur l'importante victoire de l'EA Guingamp face au Dijon FCO, lors de la 29e journée de Ligue 1 Conforama.

EA Guingamp
-
Dijon FCO : 1 - 0


Jocelyn Gourvennec (entraîneur de l'EA Guingamp) :

« L'EA Guingamp était dernier depuis début août. Cette victoire et ce classement doivent être une bouffée d'oxygène pour tout le monde. En sachant que ce n'est qu'une étape. On avait souvent raté le coche, il fallait que ça se passe ce soir. Après le match raté à Toulouse, c'était important de montrer un visage plus conforme à ce qu'on faisait depuis plusieurs semaines. On l'a fait ce soir, dans un match tendu et serré. »

Antoine Kombouaré (entraîneur du Dijon FCO) :

« Il y a de la frustration, de la déception mais surtout de l'incompréhension. J'ai du mal à croire que l'on ait pu perdre ce match. On a eu les situations en première mi-temps, on a fait douter ces Guingampais. On a vu le public se retourner contre son équipe. A ce moment-là, on a pensé avoir fait le plus dur mais il y a eu ce moment de déconcentration. L'arbitre a sifflé pénalty, il a toujours raison. Mais c'est très dur de perdre de cette manière. »

> Le compte rendu des matchs

SM Caen
-
AS Saint-Etienne : 0 - 5

Jean-Louis Gasset (entraîneur de l'AS Saint-Etienne) :

« On avait besoin de renouer avec la victoire suite à l'OM et au LOSC où on avait été un peu défaillant. Aujourd'hui, on a maîtrisé le match, on a fait une très bonne entame, on a été très efficace. Défensivement parce qu'on n'a pas pris de but, et offensivement puisqu'on a marqué sur 5 de nos 6 occasions. C'est le déroulement parfait. Saint-Etienne a été très sérieux contre une équipe qui est dans le doute. C'est difficile pour eux, mais il ne faut pas lâcher. Il reste neuf matchs, il y a d'autres équipes dans la même situation. Je leur souhaite de réussir cette mission même si ce sera peut-être au dernier match ou peut-être en Barrages. »

Fabien Mercadal (entraîneur du SM Caen) :

« On avait perdu des matchs mais on n'a jamais été dans l'abandon comme on l'a été ce soir. C'est compliqué à expliquer. On est tombé, c'est certain, contre une équipe qui nous a été supérieure dans tous les compartiments du jeu. On prend un but assez tôt sur une erreur de celui qui est notre meilleur joueur ces derniers temps (Brice Samba, ndlr). Je pense que ça a sapé le moral de pas mal de joueurs sur le terrain. On a manqué de compacité. C'est l'une des premières fois où j'ai senti qu'on n'avait pas d'équipe, on n'était pas en bloc et on a été dépassé face à la technicité de Saint-Etienne. Après ce genre de défaite, (il faut) se taire et travailler, accepter d'être critiqué et ne pas remettre la faute sur l'autre. Aujourd'hui, tout le monde est passé au travers. On a le devoir d'y croire jusqu'au bout. »

> Les résultats de la 29e journée

Nîmes Olympique
-
RC Strasbourg Alsace : 2 - 2

Bernard Blaquart (entraîneur du Nîmes Olympique) :

« La soirée était mal embarquée. Le scénario est fou, heureux pour Nîmes, un peu difficile à avaler pour Strasbourg, mais c'est un résultat mérité. Ne pas avoir perdu ce match, c'est bien. D'un possible 0-3 annulé par la VAR, on se retrouve à 1-2. Strasbourg a peut-être eu un moment de déconcentration. Ce match nul engagé, mais correct (2-2), nous rapproche un peu plus de notre maintien. On avance. Ce soir, on marque sur deux coups de pied arrêtés, mais actuellement nos attaquants doutent. »

Thierry Laurey (entraîneur du RC Strasbourg Alsace) :

« C'est rageant ce match nul, même si l'on n'a pas eu des tonnes d'occasions. Le contenu m'a satisfait jusqu'à la 90e. Je n'ai rien à reprocher aux garçons. On a bien défendu, on était bien calé et puis au lieu d'enfoncer le clou, Nîmes nous met en difficulté. On pensait qu'à 0-3 c'était fini avant que la VAR n'annule la réalisation d'Anthony (Gonçalves). Et Nîmes est revenu aussitôt dans le match à 1-2. C'est rageant parce que l'on était bien en place. On n'était pas en danger. On poussait Nîmes à faire des fautes techniques. On n'avait pas été lumineux, mais on avait été efficace. Ce soir, on encaisse deux buts sur des coups de pied arrêtés largement évitables. C'est dommage. »

Angers SCO
-
Amiens SC
 : 0 - 0


Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers SCO) :

« C’est un match nul un peu frustrant. On méritait de gagner. Mais on n’a pas su concrétiser au score notre supériorité. C’était un match âpre, haché, avec beaucoup d’engagement. Ce n’est pas des matchs qu’on aime jouer et regarder. On a fait tout ce qu’il fallait pour gagner, mais il a manqué l’essentiel. J’avais dit aux gars avant le match que c’est une équipe qui nous ressemble un peu. Tout ce qu’on pouvait redouter sur ce match, on l’a eu. Malgré ça, on aurait pu gagner. Quatre pénaltys loupés, c’est beaucoup. 36 points, c’est bien, mais on devrait avoir bien plus. Je ne critique pas ceux qui loupent les pénaltys mais c’est dommage, car, ce soir, on n’était pas loin. »

Christophe Pelissier (entraîneur de l'Amiens SC) :

« Régis Gurtner fait un arrêt (sur le pénalty) qui nous permet de prendre un point. C’est un point difficile à obtenir, ce n’était pas un grand match et on va s’en contenter. A l'aller, on avait dominé, il y avait eu 0-0, au retour, c'est l'inverse, et le score est le même. On fait tourner le compteur, c’est un point qui va compter. On garde notre dynamique, c’est toujours intéressant de prendre un point à l’extérieur sans prendre de but. C’était très difficile de sortir les ballons car Angers nous a pressés. On savait qu'ils étaient forts quand ils récupéraient le ballon. On a eu du mal à exister sur les côtés, c'est dommage car l’axe était bouché. »

> Stats : Là où l'OM fait mieux que le PSG

> OL : Lopes et Mendy forfait, Marcelo suspendu








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama Fiat Tipo TAG HEUER ballon uhlsport la poste