Ligue 1 Conforama

Diego Carlos, la pure tradition nantaise

Ligue 1 Conforama
13/01/2018

Alors qu’il doit disputer dimanche son 50e match en Ligue 1 Conforama face au PSG, le central brésilien Diego Carlos s’inscrit dans la tradition sud-américaine du FC Nantes.

Le PSG a Thiago Silva, l’AS Monaco Jemerson, l’OL Marcelo, l’OGC Nice Dante et le MHSC Hilton. Du côté du FC Nantes, dans le rôle du défenseur central brésilien il y a Diego Carlos qui dans sa deuxième saison en Ligue 1 Conforama s’apprête à disputer sa 50e rencontre de championnat face au Paris Saint-Germain. Et cette saison, le Nantais joue les premiers rôles à son poste, lui qui compte les meilleures stats du club au nombre de tacles tentés (3,1) et réussis (2,2) par match.

Solidement installé dans le onze nantais et chef de la défense (2e au classement du nombre de ballons gagnés au FCN : 15,5), Diego Carlos perpétue bien la tradition sud-américaine des Canaris. Comme du côté du PSG, le FC Nantes mise depuis plusieurs décennies sur les talents brésiliens, argentins ou encore colombiens. Et notamment dans le secteur défensif. Ainsi, avant de pouvoir compter sur la solidité d’un Diego Carlos (24 ans), le FC Nantes a aligné depuis plus de quarante ans des défenseurs qui sont devenus des historiques au club.



Hugo Bargas lance vraiment la mode

Après le passage au début des années 60 de Pancho Gonzalez en Ligue 2, surtout rattaché aux Aiglons avec lesquels il a glané trois titres de champion de France, les Canaris ont attiré Hugo Bargas qui a porté pendant six ans le maillot Jaune et Vert (1973-79), pour deux sacres en Ligue 1 (54% de victoires) et une Coupe de France. Elégant, le Gaucho a d’ailleurs été appelé en sélection pour la Coupe du Monde FIFA 1974 pendant sa période nantaise.

La réussite de l’expérience Bargas a ensuite conduit le FCN à enrôler le défensif Enzo Trossero qui évoluait le plus souvent légèrement plus haut sur le terrain et qui restait sur deux titres de champion d’Argentine avec Independiente. Ce dernier, sacré champion dès sa première saison au club (1980), est d’ailleurs à l’origine de la venue de la star Jorge Burruchaga, vainqueur de la Copa Libertadores et de la Coupe Intercontinentale en 1984, lui aussi avec Independiente.

Après ces premières pépites ramenées sur les bords de l’Erdre par Robert Budzynski, le FC Nantes conservé l’habitude de recruter des centraux étrangers, avec tout d’abord Zoran Vulic, un trentenaire croate recruté à Majorque dont l’expérience et la puissance sur coup franc (10 buts en 65 matchs) ont séduit La Beaujoire pendant deux saisons. Son successeur n’est lui resté qu’une saison au club, mais celle-ci, avec ses 44% de victoires et 47% des matchs terminés par un clean sheets, s’est révélée suffisante pour faire de Noureddine  Naybet une idole nantaise.


L’élégance de Nestor Fabbri



La filière argentine a ensuite été réactivée pour confier l’arrière-garde du FCN au trentenaire Nestor Fabbri, sérieusement expérimenté avec un titre de meilleur joueur du championnat argentin (1987), un statut d’international argentin transfuge de Boca Juniors qui a été de l’aventure du Mondial 1990 avec notamment Burrachaga et Olarticoechea, latéral passé par le FC Nantes la saison suivant son titre en Coupe du Monde (1986).

« Il n’y a qu’un Nestor Fabbri » disait la chanson des supporters nantais dédié au défenseur argentin. En Jaune et Vert (116 matchs de Ligue 1 Conforama), Fabbri est devenu El Presidente sous les ordres de Reynald Denoueix, apportant sa classe et sa menace offensive sur phases arrêtées avec 4 buts en 2000/01, dont celui face à l’OM à la Beaujoire à la fin de l’été pour une victoire importante pour aboutir au titre de champion en mai, neuf ans après son titre de champion de Colombie avec America Cali. C’est justement à Cali, mais dans l’autre club de la ville, le Deportivo, que le successeur de Fabbri a commencé à se faire remarquer. Double champion de Colombie (1998 et 1999) et titré également en Argentine avec River Plate les deux années suivantes, Mario Yepes a rejoint l’Europe à 26 ans peu après un couronnement continental en remportant la Copa America 2001.

La grinta de Mario Yepes



Dans un registre de combattant et spécialiste des duels, Mario Yepes (73 matchs) et sa grinta régalent avec des interventions spectaculaires (tacles glissés et duels aériens) pendant un peu plus de deux saisons, disputant notamment l’UEFA Champions League. Arrivé en même temps que Yepes à la Jonelière en janvier 2002, Mauro Cetto (110 matchs) a également connu sa première expérience européenne du côté du FCN. A 20 ans et fort d’un titre de champion du monde U20 avec l’Argentine de Saviola et D’Alessandro, Cetto a toutefois besoin davantage de temps pour devenir à son tour le patron de l’axe nantais, après des premières sorties comme homme de couloir. Parti du club en 2007 dans la peau du capitaine, Mauro Cetto est le dernier défenseur argentin en date à avoir alimenté la légende des défenseurs Albiceleste au club. Désormais, et après les épisodes de l’énigmatique Douglao (2008/09), Julio Caceres (2004/05), Mattheus Vivian (en Domino’s Ligue 2 de 2010 à 2012) et Oswaldo Vizcarrondo (122 matchs), Vénézuélien qui a évolué quatre saisons au FCN (2013/17), c’est donc au tour de Diego Carlos de perpétuer la tradition des talents sud-américains.








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama TAG HEUER ballon uhlsport la poste