Amiens y va tout droit !

Régis Gurtner avec Amiens.
Ligue 1 Conforama
16/04/2019

Pointant en 17e position au classement, l’Amiens SC est pourtant invaincu depuis la fin février en Ligue 1 Conforama.

« Tous unis vers le maintien ! », tel est le message adressé à ses supporters par l’Amiens SC à six matchs de la fin de la saison en Ligue 1 Conforama. Pourtant, depuis le 23 février et un succès acquis face à Nice à la Licorne (1-0), l’Amiens SC fait partie des meilleurs en Ligue 1 Conforama avec le 4e bilan. Il est du reste le seul à ne pas avoir connu la défaite sur la période en championnat.

Une pareille performance qui avait déjà été accomplie la saison dernière pour le promu d’alors, entre le 21 octobre et le 28 novembre 2017 : mais à une période où la tension est un peu moins forte qu’au printemps.

Ultra solide (quatre clean sheets sur la période), Amiens a donc prolongé sa belle série face à Dijon en obtenant un troisième 0-0 et un quatrième nul en quatre rencontres : rappelant au passage sa maigre efficacité en déplacement avec aucun but marqué lors de 12 de ses 19 derniers matchs. Du coup, au niveau comptable, l’ASC progresse doucement mais sûrement pour atteindre son objectif ; à savoir le maintien.

Amiens, invincible mais fatigué


Après le nouveau point grapillé dans la douleur à Dijon vendredi (0-0), le coach amiénois revenait sur « la débauche d’énergie contre Saint-Etienne » la semaine passée à dix contre onze (après le carton rouge de Lefort à la demi-heure de jeu). Face aux Verts, il avait jugé ses « joueurs héroïques », de quoi afficher une certaine confiance pour la suite : « Notre compteur augmente et si on continue comme ça, on va se maintenir. » Car la position d’Amiens est bien plus confortable que celle du trio Dijon-Guingamp-Caen, tout n’est pas encore réglé pour l’actuel 17e de Ligue 1 Conforama.

D’autant que la fatigue est bien présente dans un cette fin de saison indécise. « Ça tire sur les organismes. On a des joueurs touchés : Moussa (Konaté) a des douleurs au genou, Pieters, Alexis Blin qui était malade et qui est sorti… », soufflait Pélissier vendredi soir.

Encore des confrontations directes au programme


Au final, il y a toutefois de « la satisfaction » dans les rangs picards, puisque le barragiste bourguignon est maintenu à sept longueurs, avant le sprint final qui réserve encore quelques oppositions à suspense ; notamment face à quatre formations classées parmi les sept derniers de Ligue 1 Conforama (Toulouse, Nantes, Monaco et Guingamp).








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama Fiat Tipo TAG HEUER ballon uhlsport la poste