Matchs en direct

21:00

3e journée : Les déclas du multi

Paulo Sousa lors de la victoire des Bordelais à Dijon.
Ligue 1 Conforama
24/08/2019

Par AFP

Retrouvez les réactions des entraîneurs des équipes qui ont joué samedi soir pour le compte de la 3e journée de Ligue 1 Conforama.

Dijon FCO
-
Girondins de Bordeaux
 : 0 - 2

Paulo Sousa (entraîneur des Girondins de Bordeaux) :

« Je pense que c’est une victoire claire. Nous n’avons quasiment pas laissé d’opportunités à notre adversaire. L'équipe a bien maîtrisé son match, en marquant rapidement. Elle a aussi été solide défensivement, tout le monde a bien travaillé, les joueurs se sont montré impliqués. C’est notre première victoire de la saison, elle est importante pour la confiance des joueurs, avant le match contre l'OL. »

Stéphane Jobard (entraîneur du Dijon FCO) :

« Cette défaite me laisse amer. On offre le match à Bordeaux, à cause de deux entames de période ratées. Nous avons clairement manqué de maîtrise collective, d’agressivité collective et individuelle. Les deux buts que nous encaissons résultent de deux coups de pied arrêtés, dont un en notre faveur. Autant, lors des deux premiers matchs, nous avions réussi à nous procurer des occasions, autant ce soir, nous n’avons pas été capables d’être vraiment dangereux. Il faut du talent pour marquer en Ligue 1 Conforama, et nous en manquons un peu. Il nous manque un joueur créatif, et nous travaillons sur plusieurs profils pour la fin du mercato. »

> Bordeaux et Nantes décollent

Amiens SC
-
FC Nantes
 : 1 - 2

Christian Gourcuff (entraîneur du FC Nantes) :

« On ne peut pas occulter qu'on a joué en supériorité numérique. La seconde période était à sens unique. Globalement, on a vu des séquences intéressantes. Dans l'organisation et l'utilisation, on progresse. Ce qu'il manque c'est concrétiser cette maîtrise. Il nous faut plus de créativité dans les 25-30 derniers mètres. Je suis assez optimiste sur notre capacité à améliorer notre jeu et trouver cette efficacité qui est indispensable. On a bien travaillé et ce que j'ai vu me réjouit, car les joueurs adhèrent. Les points, c'est aussi important pour renforcer la confiance donc c'est bien d'avoir gagné. Il y a encore des points à améliorer à tous les niveaux mais je trouve que ce qu'on fait n'est déjà pas mal. Je veux retenir un ballon qui circule de mieux en mieux et un collectif qui se met en place. »

Luka Elsner (entraîneur de l'Amiens SC) :

« Les choses sont biaisées dès le carton rouge... On ne travaille pas pour jouer à dix contre onze presque tout le match... Ce n'est pas viable. Il y a de la logique dans tout ça, mais je ne l'accepte pas. On a été apte à revenir au score donc c'est d'autant plus dur : on ne lâche pas, on arrive à trouver des solutions. On a ce point dans la main... et après on se relâche. Il nous manque un truc. Il manque quelque chose pour garder ce point et ne pas le rendre. Il faut apprendre à être compétitif jusqu'au bout. Si on ne prend pas de point, il faut se poser les bonnes questions. S'il y a un mur, il faut le casser ou l'escalader, il ne faut pas rester devant. »

> Première victoire pour le FC Nantes de Gourcuff

Angers SCO
-
FC Metz : 3 - 0
 

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers SCO) :

« On a fait du SCO, l'idée c'était de réagir pour réaffirmer nos valeurs et nos forces. L'équipe et le groupe ont répondu présent. On ne sait jamais comment ça va se passer après un 6-0. Tous les points qu'on devait améliorer pour revenir à ce qu'on fait de bien ont été réalisés, à commencer par l'entame de match, qui était quasiment parfaite. Ce sont des attitudes, une volonté. C'est d'abord mental et ils ont répondu à merveille. On a suivi une ligne de conduite, un fil conducteur auquel on s'est tenu. C'est tout à leur honneur, car on s'est tous remis en question, le staff aussi, pour se donner la possibilité de faire un match de ce niveau. »

Vincent Hognon (entraîneur du FC Metz) : 

« Défaite logique. J'avais dit aux joueurs que ce serait difficile aujourd'hui mais on leur a facilité grandement la tâche. Quand on se plante en début de match comme ça, on ne part pas dans de bonnes dispositions. C'est tout ce qu'on ne voulait pas, car ils sont redoutables en contre. La détermination fait la différence derrière, mais aussi devant, avec un manque de justesse technique dans les 30 derniers mètres. Ces deux buts à des moments-clés, c'était le scénario idéal pour eux, avec le deuxième but juste avant la mi-temps. En milieu de deuxième période, j'ai senti qu'on pouvait les faire douter, mais plus on s'approchait du but, plus c'était compliqué. Je sentais qu'on pouvait faire beaucoup mieux pour revenir dans le match. Il n'y a pas de surprise, on ne s'enflammait pas la semaine dernière (après la victoire 3-0 contre l'AS Monaco, ndlr) et on n'est pas les plus mauvais ce soir. Ca montre que la saison sera longue et qu'il faudra travailler. L'intensité, ce sont aussi des valeurs morales, mentales. On aura besoin de tout le monde. »

Stade Brestois 29
-
Stade de Reims
 : 1 - 0

Olivier Dall’Oglio (entraîneur du Stade Brestois 29) : 

« On avait un client en face. C’est peut-être ça qui nous a un peu contractés en première période. On a oublié de jouer, on manquait de rythme, notamment dans la conservation du ballon. C’était trop lent dans le rythme de nos passes. On a beaucoup défendu. Sur la deuxième période, on a vu autre chose. Il faut plus oser, sans prendre de risques énormes non plus, mais il faut pouvoir jouer un peu plus pour perturber l’adversaire. C’est ce qui s’est passé. C’est pour ça qu’on arrive à se créer des occasions, même si ça reste un match fermé. C’est bien de marquer en fin de match. Ça va soulager les garçons. Ce sont des rencontres comme ça qui vont nous rassurer et nous aider. Ça peut nous servir de déclic. En matière de points, c’est quand même très bon. »

David Guion (entraîneur du Stade de Reims) : 

« Sur l’ensemble du match, on a l’impression d’avoir maîtrisé la rencontre. On était, à mon sens, plus dangereux que les Brestois qui procédaient plus par contre. On a vraiment manqué d’expérience et de maturité pour pouvoir finir nos actions. Sur cette deuxième période, ils ont quand même augmenté leur niveau. La grosse déception, c’est que sur nos temps forts, on n’a pas été en capacité de marquer. En fin de compte, on ne s’est pas créé énormément d’occasions. À trois minutes de la fin, à l’extérieur, prendre un contre, c’est toujours très douloureux… Si on ne pouvait pas l’emporter, il fallait au moins repartir avec le 0-0 … »

> Le classement de Ligue 1 Conforama








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires Canal Plus BeIn Sport Conforama Uber eats Fiat Tipo TAG HEUER ballon uhlsport la poste