Strasbourg : 20 ans, le bel âge

La joie des joueurs du RC Strasbourg Alsace face à l'OM en Coupe de la Ligue BKT.
Coupe de la Ligue BKT
30/01/2019

Par AFP

Ils s'appellent Fofana, Caci, Zohi, Kamara : ils ont la vingtaine et peuvent offrir au RC Strasbourg Alsace, deux fois vainqueur de l'épreuve (1997 et 2005), une troisième Finale de Coupe de la Ligue BKT.

« Je joue avec (les jeunes), ça veut dire que je pense qu'ils sont capables de jouer avec nous. Pour l'instant c’est ponctuel à eux de faire en sorte que ça devienne durable ». La phrase de Thierry Laurey remonte à juillet dernier après un match de préparation contre le Stade de Reims (3-3).

Six mois plus tard, la tendance s'est confirmée, la jeunesse a pris de la place dans le vestiaire alsacien.

Le plus inattendu : l'athlétique milieu Youssouf Fofana, 20 ans et premier buteur du Racing dans la compétition contre le LOSC pour sa première titularisation en pro. Recalé à la sortie de l'INF Clairefontaine, les recruteurs strasbourgeois sont allés le chercher à Drancy (N2) en février 2017.

« Il est venu chez nous par la petite porte pour une seconde chance », se rappelle François Keller, directeur du centre de formation. « Cet été, il ne devait faire que la préparation avec les pros, mais il n'a jamais quitté le groupe ».

Très vite, il entre dans la rotation, et signe pro dans la foulée, jusqu'en 2021. A mi-saison « Youss » compte huit matches de Ligue 1 Conforama dont trois titularisations et s'est offert son premier but en L1 à Monaco (5-1) mi-janvier.

Comme lui, d'autres joueurs ont bousculé la hiérarchie et brillé en Coupe de la Ligue BKT : Anthony Caci, 21 ans et 16 premières titularisations en L1. Le milieu, reconverti défenseur par Laurey, n'a pas manqué une minute de l'épopée.

Caci, le « porte-drapeau »


Arrivé à 13 ans, en 2010, une année avant le dépôt de bilan, le Mosellan était pourtant pisté par Nancy et Metz. « Au bout d'un an, on ne pouvait plus prendre en charge son internat car on venait de perdre le statut pro. Mais son père a payé et nous disait à chaque fois "on verra l'année suivante », a confié à l'AFP François Keller, heureux que le centre ait continué à tourner "a minima" malgré la disparition du label pro en 2011.

« Si on avait coupé le robinet, on n'aurait pas fait Anthony. Il a joué six ans sous licence amateur et pouvait partir chaque année. C'est notre plus belle histoire, ce garçon doit être notre porte-drapeau au centre de formation", a poursuivi le frère du président Marc Keller.

De son vivier est aussi sorti Kevin Zohi « le plus talentueux qu'on est eu au centre depuis quinze ans », estime François Keller, même si l'attaquant est arrivé sur le tard, à 20 ans.

Formé à l'Académie Jean-Marc Guillou au Mali, le virevoltant Zohi, recalé à Nice en janvier 2017, n'est pas passé inaperçu en Alsace. « Son visa expirait dans trois jours alors on a demandé un prêt au Real Bamako pour six mois », a raconté François Keller. Suffisant pour convaincre le club alsacien.

Le Racing a aussi ressorti Bingourou Kamara, propulsé titulaire à 20 ans avant de perdre sa place en cours de saison dernière. Un an plus tard, le gardien a été décisif sur les trois rencontres de Coupe de la Ligue.

RC Strasbourg Alsace
-
Girondins de Bordeaux







L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires BKT France TV Canal Plus Fiat Tipo triangle interim TAG HEUER umbro la poste