PSG : Kurzawa, l'homme qui manquait à gauche

Layvin Kurzawa (PSG)
Coupe de la Ligue BKT
09/01/2019

Par AFP

Le retour du latéral Layvin Kurzawa, absent huit mois pour une blessure au dos, tombe à pic pour un PSG qui reçoit l'EA Guingamp en quarts de finale de la Coupe de la Ligue BKT mercredi (21h05).

Après huit mois d'absence, le latéral gauche Layvin Kurzawa retrouve sa place au meilleur des moments pour le Paris Saint-Germain, au coeur d'une séquence chargée qui se prolonge par la réception de Guingamp en quarts de la Coupe de la Ligue BKT mercredi (21h05).

« Compliqué de revenir après avoir été blessé aussi longtemps »


C'est comme s'il était la première recrue du mercato d'hiver du PSG. Kurzawa, titulaire, a disputé dimanche contre la GSI Pontivy (4-0) en Coupe de France ses premières minutes depuis mai, pour une prestation sans éclat mais forte en symboles. A l'aube de sa quatrième saison dans la capitale, le défenseur de 26 ans (11 sélections), devenu papa pour la première fois en septembre, entend relancer sa carrière, après une opération d'une hernie discale lombaire à la rentrée.

Le départ cet été d'Unai Emery, qui lui préférait Yuri Berchiche, et le transfert de ce dernier, lui ouvrent une conjoncture favorable, d'autant que le nouvel entraîneur Thomas Tuchel compte sur lui, et l'a encore répété à la presse mardi. « Il a beaucoup de talent, de qualités », a-t-il expliqué.  « C'est compliqué de revenir après avoir été blessé aussi longtemps. C'est toujours difficile de trouver les repères, de prendre les bonnes décisions en match. Il manque d'automatismes. C'était difficile pour lui (contre Pontivy) mais c'est normal. »

 

Calendrier chargé


« Le plus important, c'est qu'il retrouve sa confiance et qu'il reste patient et travaille dur. Les choses vont venir », a conclu l'ancien coach du Borussia Dortmund. Tout concorde pour remettre en selle l'ancien Monégasque. Le Paris Saint-Germain a besoin de lui. Son retour tombe à pic au milieu d'un calendrier chargé en janvier, avant d'aller défier Manchester United à Old Trafford le 12 février en 8e de finale aller d'UEFA Champions League, pour Thomas Tuchel qui devait jusque-là composer avec des ressources limitées.

« Je n'ai jamais vécu ça, s'est exclamé Tuchel à propos du calendrier. Ça va être dur. Mais quand on est au PSG, ce n'est jamais le moment de faire moins. Ça va être un grand défi. » Le technicien allemand a installé la recrue espagnole Juan Bernat pour tenir le couloir gauche, et fait appel aux jeunes Stanley Nsoki et Moussa Diaby, 19 ans tous les deux, de manière plus sporadique. « On a Juan, mais ce n'est pas possible de l'utiliser toujours », a-t-il concédé après le succès contre Pontivy. Tuchel disposera avec le Français d'un joueur au profil différent de Bernat, moins porté vers l'attaque que l'ancien Monégasque.

Avec Kurzawa, mais aussi Dani Alves, qui a retrouvé la compétition fin novembre après une longue blessure à un genou, Tuchel a tiré deux fois la fève, alors que le mercato d'hiver pourrait voir partir certains joueurs au milieu. Au latéral gauche de couronner son choix de succès, à commencer par ce mercredi soir face à l'En Avant de Guingamp.

> Ba : «Entre Bordeaux et Le Havre, je ne peux pas choisir»

> Tirage : les demies connues jeudi








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires BKT France TV Canal Plus Fiat Tipo triangle interim TAG HEUER umbro la poste