Drogba : «Guingamp ? Un tremplin énorme pour moi»

Didier Drogba (EAG)
Coupe de la Ligue BKT
29/03/2019

Avant la finale de la Coupe de la Ligue BKT entre le RC Strasbourg Alsace et l'EA Guingamp samedi, Didier Drogba a évoqué cette affiche mais aussi l'impact de l'EAG dans son parcours.

Si Didier Drogba a marqué la Ligue 1 Conforama par sa saison 2003/2004 mémorable disputée sous les couleurs de l'Olympique de Marseille, l'ex-attaquant ivoirien a découvert l'élite avec l'EA Guingamp. Arrivé en Bretagne en provenance du Mans en janvier 2002, il a véritablement explosé lors de l'exercice 2002/2003. Celui qui est désormais ambassadeur de la LFP avait inscrit 17 buts en 34 matchs de championnat, contribuant grandement à la 7e place de l'EAG en Ligue 1. Retour sur les années guingampaises de Didier Drogba avant la finale de la Coupe de la Ligue BKT de samedi, qui opposera son ancien club au RC Strasbourg Alsace.

Didier, vous avez joué une saison et demie à l’EA Guingamp, notamment lors de la meilleure saison de l’histoire du club. Que représente ce club dans votre carrière ?
Guingamp a été un tremplin énorme pour moi. C’est le club qui m’a permis de quitter la Ligue 2, qui m’a donné ma chance en faisant de moi un titulaire en Ligue 1 alors que je n’étais qu’un simple remplaçant en deuxième division. Pour moi, ça a changé toute l’histoire.

« Quand je n'étais pas bon, Lacombe était là à me pousser »

Y a-t-il quelqu’un dont vous souhaitez souligner le rôle lors de vos premiers mois dans l’élite ?
Guy Lacombe a été déterminant. Quand l’EAG s’est séparé de Fabrice Fiorèse, il leur a fallu recruter un attaquant, d’autant plus que Stéphane Guivarc’h était blessé. Le choix s’est porté sur moi. Dès mon premier jour d’entraînement, c’est Guy Lacombe qui est venu me chercher à l’hôtel. Il m’a expliqué que je serais titulaire deux jours plus tard. Il m’a beaucoup mis en confiance. Même quand je n’étais pas bon, il était là à me pousser, à me motiver. C’est quelqu’un qui a beaucoup compté pour moi et la suite de ma carrière en très peu de temps. Je ne peux pas l’oublier.

L’EA Guingamp va jouer la finale de la Coupe de la Ligue BKT après avoir remporté deux Coupes de France ces dernières années. Comment expliquez-vous que l’EAG réussisse aussi bien en coupe ?
C’est un club qui a une histoire avec la coupe. Le fait de remporter la Coupe de France transforme ton ADN. Il y a une dizaine d’années, on aurait peut-être été surpris de retrouver l’EAG en finale de Coupe de la Ligue BKT mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. Voir Guingamp en finale, ce n’est plus quelque chose qui sonne faux.

A quel type de finale vous attendez-vous ?
Je pense que ce sera un match serré. Avec l’expérience des finales précédentes et l’appui des supporters, l’EAG aura un avantage, enfin, c’est ce que j’espère en tant que supporter de Guingamp ! Je m’attends à un beau match parce que ce sont deux équipes qui ont l’opportunité de mettre un peu de couleur dans leur saison.

« Isaac a le sens du but »

Il y a beaucoup de jeunes joueurs talentueux du côté de l’EAG comme Thuram, Coco ou Blas. Les suivez-vous de près ?
Forcément. Je fais attention à leur évolution et je vois qu’ils progressent. Ils sont dans une situation difficile en ce moment, ils sont dans le dur, mais c’est aussi le meilleur moyen pour apprendre.

Il y a un autre lien spécial entre l’EAG et vous. Depuis février 2018, votre fils Isaac a intégré les équipes de jeunes du club. Pouvez-vous nous parler de lui ?
C’est un jeune homme qui a envie de réussir. Il est passionné de football depuis tout petit. C’est un garçon respectueux et ambitieux. Sur le terrain, il joue attaquant, buteur. Il fait de très bons appels et il a le sens du but.

> Drogba, la fin d'une carrière exceptionnelle








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires BKT France TV Canal Plus Fiat Tipo triangle interim TAG HEUER umbro la poste