Les référents pelouse en séminaire au Golf National

Actualité
29/11/2018

Les référents pelouse des clubs étaient réunis les 21 et 22 novembre au Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines, avec l’impact du dérèglement climatique sur la gestion des surfaces de jeu en toile de fond.

Organisé par la LFP, le 5e séminaire réunissant les référents pelouse des clubs de Ligue 1 Conforama et Domino’s Ligue 2 s’est tenu les 21 et 22 novembre dernier au Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines. Sa thématique ? L’impact du dérèglement climatique sur la gestion des pelouses. Dans ce lieu, qui a vu l’Europe battre les Etats-Unis pour remporter la Ryder Cup fin septembre, les différents participants ont notamment pu bénéficier d’un retour d’expérience concret sur les mesures mises en œuvre pour accueillir le prestigieux tournoi de golf.

Un partenariat avec la FFGOLF et l’AGREF depuis l’été dernier


En juillet 2018, la LFP, la Fédération Française de Golf (FFGOLF) et l’Association Française des Personnels d’Entretien des Terrains de Golf (AGREF) ont signé un partenariat innovant visant à mutualiser les expériences et capitaliser sur l’expertise et les connaissances des deux mondes. La logique de ce partenariat se trouve dans les enjeux communs pour les pelouses de golf et de football : le confort et la qualité ressentis par les joueurs, les efforts nécessaires de maintenance et d’entretien mais aussi le facteur « sport spectacle », avec des surfaces de jeu visibles dans le monde entier grâce aux retransmissions TV à l’international. Suite à cette signature ainsi qu’au regard de la tenue de la Ryder Cup au Golf National, il est apparu particulièrement pertinent de choisir ce lieu pour l’organisation du séminaire annuel des référents pelouse.

En ouverture de ce séminaire, la LFP a salué le travail et les efforts des référents pelouse. Depuis plusieurs années, la LFP incite les clubs à échanger et les évolutions mises en œuvre ont entraîné des progrès concrets, visibles sur le terrain. Raymond Chapelon, le Président de la Commission « Surfaces de Jeu » de la LFP, a rappelé le classement très serré du Championnat des pelouses pour la saison 2017/2018 avant de présenter les travaux en cours, en présence du président de la FFGOLF, Jean-Lou Charon.

Impliquée sur le suivi technique des pelouses de la Coupe du monde féminine de la FIFA 2019 (qui se déroulera en France du 7 juin au 7 juillet), la Commission « Surfaces de Jeu » a ensuite détaillé les autres dossiers en cours. Il s’agit notamment du suivi et de l’appui aux clubs de Ligue 1 Conforama et Domino’s Ligue 2 pendant les nombreux travaux de reconstruction ou de renovation d’intersaison.

Les grands axes du séminaire :

-        Détails du partenariat entre la LFP, l’AGREF et la FFGOLF

-        Aspect structurel des pelouses et maladies estivales

-        Retours d’expérience sur la gestion estivale des pelouses

Le partenariat a déjà entraîné la mise en place de deux mesures. La première offre aux clubs de football professionnel l’opportunité d’adhérer au réseau d’épidémio-surveillance du golf. La seconde correspond à l’élaboration actuellement en cours de modules de formation spécifiques et répondant aux besoins des clubs.

Pour ce qui est de l’aspect structurel des pelouses, Claude Cudey, membre de la Commission « Surface de Jeu », est revenu sur les évolutions technologiques ayant abouti à une amélioration qualitative concrète sur les six dernières saisons. L’engagement des clubs et des collectivités sur les cinq dernières années est estimé à plus de 35 millions d’euros. Les prochains travaux consistent à réaliser une enquête sur les terrains des centres d’entraînement des clubs, recenser les équipements de ventilation et d’éclairages par LED mais aussi à mener une enquête sur les maladies estivales.

Enfin, la gestion estivale doit prendre en compte les effets concrets du dérèglement climatique. Un constat qui doit notamment amener à s’interroger sur la pertinence du modèle anglais de gestion des pelouses, généralisé il y a une dizaine d’années, dont les résultats sont disparates selon les régions et les climats. Différentes évolutions ont été proposées par Patrice Therre, expert et membre de la Commission « Surfaces de Jeu » de la LFP. Cinq clubs ont ensuite partagé leur expérience dans la gestion estivale des pelouses : l’AS Monaco, le Toulouse FC, le Montpellier Hérault SC, le FC Nantes et le Stade de Reims.

La deuxième journée du séminaire a été l’occasion pour les intendants du Golf National de présenter aux clubs les enjeux liés à la préparation des pelouses pendant une phase estivale chaude ainsi que pour un évènement international majeur que fut la Ryder Cup 2018. S’en est suivi une présentation des recherches du Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement ainsi que de la méthodologie de l’AGREF pour son réseau d’épidémio-surveillance.








L'email a bien été envoyé
OK