OL : Fekir attendu comme le "Messi" ?

Nabil Fekir, le capitaine de l'OL.
UEFA Champions League
13/03/2019

Par AFP

Suspendu à l'aller contre Barcelone (0-0), Nabil Fekir entretient, par sa présence au retour mercredi, le rêve d'un exploit de l'OL au Camp Nou en 8es de finale de l'UEFA Champions League.

« Nous avons su maintenir nos chances de qualification d'autant que nous aurons un atout supplémentaire au match retour avec Nabil Fekir », avait déclaré l'entraîneur Bruno Genesio après la première manche, le 19 février au Groupama Stadium. Mais l'OL et ses supporters misent-ils trop sur leur capitaine, souvent décisif dans les grands matchs mais parfois inconstant en championnat ?

Messi, Ronaldo... et Fekir

Si irrégulier qu'avant le déplacement à Kiev pour affronter le Shakhtar Donetsk, avec pour enjeu la qualification en 8es de finale de la C1, Fekir (25 ans) voyait sa légitimité contestée. Genesio était alors monté au créneau pour défendre son joueur et avait fait une comparaison osée. « Si Léo Messi est dans une phase moins bonne à Barcelone et qu'il y a un match décisif à jouer, est-ce que Valverde va le mettre remplaçant ? Et si Ronaldo est un peu moins bien, est-ce qu'Allegri va le mettre remplaçant avec la Juve dans un match décisif », avait-il interrogé, le 12 décembre en conférence de presse ? 

Non bien sûr, mais Fekir, qui n'est pas titulaire indiscutable en Equipe de France, n'évolue pas au même étage que les deux stars mondiales, cinq Ballons d'or chacun. La différence entre Messi et le capitaine de l'OL tient déjà au fait que le premier joue - et marque - presque tout le temps. Comme samedi face au Rayo Vallecano (3-1). "La Pulga" a marqué et délivré une passe décisive, pendant que Fekir était ménagé à Strasbourg (2-2) pour faire, en fin de partie, une entrée tardive et timide.

Messi a disputé 25 des 27 matchs de Liga avec Barcelone (26 buts, 12 passes décisives, 6 buts pour 5 matchs de C1) quand Fekir a participé plus ou moins en totalité à 21 rencontres de championnat (sur 28) pour 9 buts et 4 passes décisives (3 buts pour 5 matchs de C1). 

Un statut particulier

Mais le Lyonnais a été déterminant dans les grands rendez-vous, sur le terrain de Manchester City (1-2) ou celui du Shakhtar Donetsk (1-1), contre le PSG (2-1) ou à l'AS Saint-Etienne (1-2).

Et sa présence amène des ondes positives à l'ensemble de l'équipe comme le suggère l'attaquant Martin Terrier, arrivé à l'OL cet été. « Il nous apporte tout son talent au plan sportif. Quand il est sur le terrain, j'ai des facilités à le trouver et pas que moi. C'est un élément offensif très important. Et contre le Toulouse FC (5-1), il a eu beaucoup d'impact », confie l'ancien Lillois et Strasbourgeois. « Il est un capitaine qui aime bien les jeunes comme moi, ceux qui viennent d'arriver. Il parle beaucoup avec les attaquants. Quand Nabil est à côté, on sait à quoi s'attendre, c'est un grand joueur qui rassure. Il a déjà montré son importance sur la scène européenne », ajoute-t-il encore.

« Il a un statut particulier car il est un joueur particulier. C'est tout le temps comme ça dans les clubs, je pense », reprend Genesio citant en comparaison le Brésilien Juninho, star de l'OL entre 2001 et 2009. « Ma réflexion est de le mettre au poste où il se trouve le plus à l'aise car c'est là que doit évoluer un joueur particulier », conclut l'entraîneur lyonnais qui voit Fekir « très impliqué ces derniers temps ».

Un exploit de l'OL à Barcelone pourrait contribuer à exposer le champion du monde en vue d'un éventuel transfert, auquel il aspire toujours après l'échec de son départ à Liverpool en juin dernier, alors que les négociations pour prolonger avec l'OL, où il pourrait bien rester également, se poursuivent.

> Christophe Galtier supportera l'OL à Barcelone








L'email a bien été envoyé
OK