MU-PSG : Quand Ibra était le roi

Zlatan Ibrahimovic après l'un de ses buts face à Toulouse.
UEFA Champions League
11/02/2019

Joueur majeur du PSG entre 2012 et 2016, Zlatan Ibrahimovic a évolué ensuite à Manchester United, où le club de la capitale se déplace pour son 8e de finale aller d’UEFA Champions League mardi.

Avant Neymar et Kylian Mbappé, Zlatan Ibrahimovic a été la première grande star du PSG sous l’ère QSI. Deuxième meilleur buteur de l’histoire du club derrière Edinson Cavani, le géant suédois a marqué le club de la capitale, avant de s’engager en faveur de Manchester United à l’été 2016. Retour sur son passage en Ligue 1 Conforama à quelques heures du grand rendez-vous du PSG sur la pelouse d’Old Trafford…

Des débuts tonitruants

D’entrée, Zlatan Ibrahimovic marque son territoire. Lors de sa première apparition, au Parc des Princes, le 11 août 2012, le Scandinave sauve le PSG d’une défaite surprenante face au FC Lorient en remontant un écart de deux buts grâce à son premier doublé en Ligue 1 Conforama. L’histoire d’Ibra dans la capitale est lancée… En quatre saisons à Paris, soit le plus long séjour de sa carrière dans le même club, Zlatan rafle quasiment tous les trophées et repart avec 72% de victoires en championnat. Sacré champion de Ligue 1 Conforama à quatre reprises (2013 à 2016), le Suédois remporte également trois Coupe de la Ligue BKT (2014 à 2016), deux Coupe de France (2015 et 2016) et trois Trophée des Champions (2013 à 2015).

38 buts en 2015/2016


Charismatique, talentueux, le numéro 10 parisien - après avoir endossé le numéro 18 quelques mois - affiche des statistiques impressionnantes durant toute son aventure parisienne. Impliqué sur 150 buts en 122 matchs de Ligue 1 Conforama (113 buts et 37 passes décisives), il termine meilleur buteur de Ligue 1 Conforama à trois reprises et deux fois deuxième meilleur passeur du championnat. Avec 0,93 but inscrit par match, il présente le meilleur ratio de l’histoire de la Ligue 1 Conforama devant des légendes telles que Josip Skoblar, Oskar Rohr, Just Fontaine, Carlos Bianchi et Salif Keita.

A l’issue de la saison 2015/2016, Ibrahimovic quitte la Ligue 1 Conforama en apothéose avec 38 buts à son compteur personnel (inscrits en 31 matchs), soit le 3e meilleur total de l’histoire du championnat, une performance qui n’avait plus été vue depuis 45 ans et le record de Josip Skoblar (44 buts en 1970/1971). Sur cet exercice, celui qui a été élu trois fois meilleur joueur de Ligue 1 Conforama en quatre ans signe notamment un quadruplé, un triplé et dix doublés.


En UEFA Champions League, le géant suédois participe à 33 rencontres avec le PSG en quatre saisons. S’il ne parvient pas à dépasser le stade des quarts de finale, atteint tout de même à quatre reprises, il affiche de belles statistiques, signant 20 buts et 11 passes décisives.

Manchester United avant le rêve américain

Arrivé en fin de contrat à l’été 2016, Zlatan Ibrahimovic traverse la Manche et pose ses valises dans le nord de l’Angleterre. En un peu plus d’un an et demi, le Viking dispute 33 rencontres de championnat, où il signe 17 réalisations et 5 passes décisives. Il participe à la campagne victorieuse des Red Devils en UEFA Europa League, même s’il se blesse gravement en avril 2017 (rupture des ligaments croisés du genou) à la fin du quart de finale retour face à Anderlecht. Une épopée européenne au cours de laquelle il aura fait mal à un club français… Confronté à l’AS Saint-Etienne en 16es de finale, sa victime préférée lorsqu’il évoluait en Ligue 1 Conforama (10 buts marqués face aux Verts), il qualifie pratiquement les Mancuniens au match aller en inscrivant un triplé à Old Trafford.

De retour de blessure en novembre, il évolue désormais dans la peau d’un remplaçant et décide de rejoindre le Los Angeles Galaxy et la MLS en mars 2018. Aux Etats-Unis, Ibra prouve qu’il n’a rien perdu de son talent avec 22 buts et 10 passes décisives signés en 27 rencontres.

De l’autre côté de l’Océan Atlantique, c’est d’un œil avisé que Zlatan Ibrahimovic regardera le 8e de finale de C1 entre ses deux anciens clubs, un tour qu’il a toujours franchi avec le PSG. Souhaitons la même réussite au club de la capitale dans sa double confrontation face aux Mancuniens, les 12 février et 6 mars prochains.

> Cavani blessé pour Manchester

> Où en est le PSG avant le choc à Manchester ?








L'email a bien été envoyé
OK