Le Stade Rennais prend une option contre Arsenal

La tête gagnante d'Ismaïla Sarr.
UEFA Europa League
07/03/2019

Mené face à Arsenal, le Stade Rennais s'est finalement imposé au Roazhon Park dans ce 8e de finale aller d'UEFA Europa League jeudi (3-1).

Quelle performance du Stade Rennais ! Pourtant menés d'entrée, les Bretons prennent un joli avantage dans leur double confrontation face à Arsenal avec une victoire au Roazhon Park ce jeudi soir (3-1). Ce 8e de finale aller d'UEFA Europa League débridé a basculé peu avant la pause avec l'exclusion du défenseur grec Sokratis Papastathopoulos. Les joueurs de Julien Stéphan ont su en profiter et se rendront à Londres jeudi prochain avec toutes leurs chances de poursuivre le parcours européen.

Rouge et égalisation de Bourigeaud

Débuts cauchemardesques pour le Stade Rennais. Sur le côté gauche, Alex Iwobi se remet sur son pied droit et envoie une frappe enveloppée côté opposé. Poteau rentrant (0-1, 4e). Une nouvelle accélération d'Iwobi fait mal aux Bretons. Son centre en retrait est repris par Torreira, en position idéale, mais Koubek est sur la trajectoire (12e). Les Rennais tentent de réagir avec un coup franc à plus de 30 mètres de Clément Grenier mais ça passe juste au-dessus (14e).

Arsenal est proche du break à la demi-heure de jeu mais le tir croisé de Mustafi passe juste à côté (30e). Les Rennais vont alors se procurer deux opportunités en deux minutes. D'abord, sur un coup franc excentré sur la droite, Ben Arfa frappe côté ouvert et oblige Cech à intervenir (34e). Hunou frappe au-dessus de la barre depuis l'angle de la surface (35e). Dans une fin de première période folle, Ismaïla Sarr est accroché par Papastathopoulos alors qu'il est lancé en profondeur. Le défenseur grec est expulsé (41e). Sur le coup franc qui suit, à l'angle de la surface sur la gauche, Benjamin Bourigeaud frappe dans le mur. Le ballon revient sur le milieu breton qui enchaîne avec un coup de canon qui trompe le gardien d'Arsenal (1-1, 42e).

Le but du break pour Sarr

Servi en retrait par Sarr, Bourigeaud rate le doublé au retour des vestiaires (50e). Le bon moment rennais se poursuit avec un nouveau débordement de Sarr sur la droite avant un centre fort devant le but, dévié par un défenseur d'Arsenal avant de passer juste à côté de Bourigeaud (55e). Petr Cech s'emploie ensuite sur deux frappes de Bourigeaud (58e) puis Sarr (59e). Le portier tchèque fait encore la différence sur un coup franc de Ben Arfa aux 25 mètres (63e). Le temps fort breton va aboutir au deuxième but rennais. Zeffane centre fort dans les 6 mètres et Monreal dévie de la hanche dans ses propres filets (2-1, 65e). Les Londoniens ont l'occasion d'égaliser dans la foulée mais Özil trouve les gants de Koubek (68e). Dans les dernières minutes, le Stade Rennais va faire le break. Depuis la gauche Léa-Siliki dépose un magnifique centre brossé sur la tête d'Ismaïla Sarr qui ne laisse aucune chance à Cech à bout portant (3-1, 88e).

> Ben Arfa : «L'histoire est en train de se créer» à Rennes

> Le grand Cech retourne à Rennes, où il est devenu un géant








L'email a bien été envoyé
OK