Europa League : Bordeaux et le Zenit dos à dos

Younousse Sankharé
UEFA Europa League
08/11/2018

Auteurs d'une belle prestation ce jeudi, les Girondins de Bordeaux ont fait match nul avec le Zenit Saint-Pétersbourg (1-1), lors de la 4e journée de la phase de poules de l'UEFA Europa League.

Les Girondins de Bordeaux ont poussé jusqu'au bout mais ils ont finalement été tenus en échec par le Zenit Saint-Pétersbourg ce jeudi soir, lors de la 4e journée de la phase de poules de l'UEFA Europa League (1-1). Les joueurs de Ricardo ont longtemps mené face au leader de leur groupe mais ils ont dû partager les points au Matmut Atlantique. Triste soirée pour les deux autres clubs français engagés dans la compétition européenne puisque l'Olympique de Marseille et le Stade Rennais ont perdu à l'extérieur. deux à l'extérieur ce jeudi soir, à l'occasion de la 4e journée de la phase de poules de l'UEFA Europa League, le club phocéen et le club breton ont perdu. L'OM s'est incliné face à la Lazio Rome (2-1) tandis que le Stade Rennais a été battu sur la pelouse du Dynamo Kiev (3-1).

Bordeaux y a cru

C'est donc Bordeaux qui peut afficher le plus de regrets ce jeudi soir (1-1). Comme plusieurs fois déjà dans cette campagne et notamment contre le FC Copenhague, lors de la dernière journée, les Girondins ont livré une jolie prestation mais sans être récompensés. Après plusieurs actions chaudes et notamment un poteau trouvé par François Kamano sur une frappe des 20 mètres, Youssouf Sabaly obtient un pénalty. François Kamano s'en charge et le transforme (1-0, 35e). Les joueurs de Ricardo virent logiquement en tête à la pause mais Anton Zabolotny égalise après un joli numéro de Leandro Paredes (1-1, 72e). En fin de rencontre, De Préville et Karamoh apportent le danger sur les buts de Lunev mais sans succès.

Après ce nul, les Girondins comptent un point après quatre journées. C'est sept de moins que le Zenit et six de moins que le Slavia Prague, 2e après son nul 0-0 contre le FC Copenhague (0-0). Mathématiquement, il reste une petite chance aux Bordelais de se qualifier.

Premier but avec Rennes pour Siebatcheu

Rapidement menés par un but de Benjamin Verbic sur corner (1-0, 13e), les Rennais ont ensuite vu les Ukrainiens faire le break au Stade olympique de Kiev après une bonne période bretonne. A la conclusion sur un coup franc prolongé de la tête : Vitaliy Mykolenko (2-0, 68e). Dans la foulée, le jeune Mykola Shapalenko triplait la mise (3-0, 72e). En fin de rencontre, c'est Jordan Siebatcheu, tout juste entré en jeu, qui a réduit l'écart, à la réception d'un centre de M'Baye Niang (3-1, 89e). Il s'agit du premier but de l'ancien Rémois sous ses nouvelles couleurs. Avec ce résultat, les joueurs de Sabri Lamouchi pointent désormais à cinq points du duo formé par le Dynamo Kiev et le FC Astana. Avec 3 points, les Bretons, 3es de la poule K, ont une longueur d'avance sur Jablonec.

Thauvin n'a pas suffi

Plus au sud, l'OM a chuté dans un autre Stade olympique, celui de Rome. Contre la Lazio, le club marseillais a craqué juste avant la pause sur une tête de Marco Parolo (1-0, 45e+1) avant que Joaquin Correa ne marque peu après le retour des vestiaires (2-0, 55e). Florian Thauvin, du droit, a redonné espoirs aux siens (2-1, 60e) mais les hommes de Rudi Garcia n'ont pas réussi à égaliser même s'ils ont poussé en fin de rencontre. L'OM est dernier de son groupe avec 1 point, juste derrière l'Apollon Limassol (1 point). Le groupe H a pour leader l'Eintracht Francfort (12 points), suivi de la Lazio (9 points).

> Armel Le Cléac'h, un supporter du Stade Rennais pas comme les autres








L'email a bien été envoyé
OK