Euro Espoirs : Les Bleuets, les JO et l'appel du pied

Kylian Mbappé (Equipe de France)
Autres compétitions
25/06/2019

Par AFP

Qualifiée lundi pour les demi-finales de l'Euro, l'équipe de France Espoirs a obtenu son billet pour les JO de 2020. Un rendez-vous qui inspire plus ou moins les Bleuets mais qui n'a pas échappé à Kylian Mbappé...

La dernière fois que l'équipe de France masculine a participé aux JO, c'était en 1996 à Atlanta et le plus âgé des Espoirs actuels n'avait pas six mois. Le sélectionneur était Raymond Domenech, l'aventure s'est terminée en demi-finale et certains des participants (Candela, Vieira, Pires) sont devenus champions du monde deux ans plus tard.

De l'eau a coulé sous les ponts, donc, et pour les Bleuets présents en Italie, difficile d'avoir beaucoup de points de repère. Quant au poids des Jeux Olympiques dans leur imaginaire individuel, c'est le grand écart.

« Sincèrement, je n'y ai jamais pensé petit. Dans ma tête, c'était l'Euro, la Coupe du monde, la Ligue des champions », avoue ainsi le milieu de terrain Olivier Ntcham.

A l'autre extrémité du spectre, on trouve le gardien Paul Bernardoni, réellement enthousiaste à l'idée « d'entrer dans le stade pour la cérémonie d'ouverture ».

« Moi ça me parle. Quand j'étais petit, je regardais à la télé, c'est ce qui m'a donné envie de faire du sport. Ca fait 25 ans qu'on n'était pas qualifiés, donc c'est un peu historique, c'est bien », a-t-il expliqué après le match face à la Roumanie lundi.

« Avant le match je me disais,"il faut absolument qu'on y soit, sinon on ne va pas le regretter tout de suite, mais dans six mois, un an, quand on verra à la télé J-100 avant les JO et qu'on se dira merde on n'y est pas". Et puis si, on y est, c'est cool. »

Mais au-delà de ceux qui évoquent Usain Bolt ou Michael Phelps, de ceux qui renvoient à la fin de l'Euro pour donner leur sentiment, ou de ceux qui comme Marcus Thuram ont noté « l'émotion de Neymar quand il a réussi son tir au but alors qu'il avait déjà gagné la Ligue des Champions », on en a trouvé un qui n'a pas tardé à faire acte de candidature : Kylian Mbappé.

« Tout gagner »


Déjà champion du monde, le prodige parisien n'a que 20 ans et il est parfaitement éligible à participer aux Jeux, ouverts aux footballeurs nés après le 1er janvier 1997 ainsi qu'à trois joueurs de plus de 24 ans.

Et après avoir déjà par le passé fait part de sa passion pour les JO, il n'a pas perdu de temps pour en remettre une couche lundi dès le coup de sifflet final avec un tweet « TOKYO 2020 » accompagné d’un émoticône aux yeux clignotants et d'un drapeau français.

Alors que la finale de l'Euro des A est prévue le 12 juillet 2020 et que l'ouverture du tournoi olympique est prévue le 22 juillet 2020, la présence de Mbappé au Japon est-elle vraiment envisageable ? Qu'en dira le sélectionneur Didier Deschamps ? Et le PSG, son employeur ?

Même si l'hypothèse peut sembler improbable, elle a tout de même poussé le président de la FFF Noël Le Graët à donner son point de vue. « C'est agréable que Kylian puisse déclarer ça. (...) Mais il faudra d'abord le rencontrer et poser la question à Sylvain Ripoll. La décision lui appartiendra », a-t-il dit au Parisien.

Le sélectionneur avait d'ailleurs déjà réagi lundi, remerciant Mbappé « de son soutien et de son petit message", mais enchaînant immédiatement sur la « forte pensée » qu'il avait pour Martin Terrier et Jonathan Bamba, deux attaquants ayant dû déclarer forfait pour l'Euro.

Du coup, le sujet était encore chaud mardi en conférence de presse. Mais Marcus Thuram a calmé le jeu avec humour. « Non, mais Kylian, s'il pouvait, il ferait tout », a souri le Guingampais.

« On sait comment il est, il veut tout gagner. Plus il a de trophées à son palmarès, plus il est content. On le connait maintenant... »

> Euro Espoirs : Ripoll, «une grosse récompense collective»








L'email a bien été envoyé
OK