AS Monaco : Subasic, 20 ans après Barthez

Le gardien monégasque Danijel Subasic
Coupe du Monde 2018
13/07/2018

Adversaire des Bleus avec la Croatie en finale de la Coupe du monde de la FIFA dimanche, Danijel Subasic est le 3e gardien de l'AS Monaco à atteindre ce stade.

Pour la troisième fois en 20 ans, il y aura un gardien de l'AS Monaco en finale de la Coupe du monde de la FIFA. Après le portier des Bleus Fabien Barthez en 1998 et l'Argentin Sergio Romero lors de la précédente édition, c'est donc Danijel Subasic qui devrait débuter dans les cages de la Croatie, qui sera opposée à l'équipe de France en finale du Mondial en Russie dimanche (17h).

Ettori a failli être le premier

Sauf blessure de dernière minute, Danijel Subasic devrait être titulaire contre les Bleus, lui le gardien de l'AS Monaco depuis l'été 2012. Titulaire indiscutable en Principauté, le Croate sort d'une saison à 34 matchs en Ligue 1 Conforama. Au total, il facture 178 rencontres dans l'élite.

Après avoir débuté sa carrière avec le Toulouse FC et avoir évolué à l'Olympique de Marseille, Fabien Barthez jouait sur le Rocher depuis trois saisons au moment de débuter la finale de la Coupe du Monde 1998 contre le Brésil (3-0). L'autre gardien monégasque à avoir disputé une finale de Mondial s'appelle donc Sergio Romero. Défait contre l'Allemagne avec l'Albiceleste en 2014 (1-0 a.p.), l'Argentin avait été prêté à l'AS Monaco par le club italien de la Sampdoria. Doublure de Subasic, Romero avait disputé 9 matchs avec le club de la Principauté en 2013/2014, dont 3 en Ligue 1 Conforama.

Longtemps recordman du nombre de matchs en Ligue 1 Conforama, c'est Jean-Luc Ettori qui a bien failli devenir le premier gardien de l'AS Monaco à disputer une finale de Coupe du monde. En 1982, il est le dernier rempart des Bleus qui tombent en demi-finale du Mondial espagnol, à Séville, contre l'Allemagne de l'Ouest (3-3 a.p, 5-4 t.a.b). Jean-Luc Ettori avait été sacré champion de France quelques semaines plus tôt, comme Fabien Barthez en 1998. Passé devant Bernard Lama (PSG) dans la hiérarchie des gardiens de l'équipe de France, il reste l'un des hommes forts du parcours victorieux de la bande à Zinédine Zidane. A l'instar de Barthez, Subasic a été champion de France et a atteint le dernier carré de l'UEFA Champions League avec l'AS Monaco. C'était en 2017 pour le Croate et en 1998 pour Barthez (également champion de France sous les couleurs monégasques en 2000).

Bientôt 3 ou 4 gardiens de Ligue 1 champions du monde ?

Fabien Barthez était aussi titulaire lors de la finale du Mondial 2006 perdue contre l'Italie (1-1, 5-3 t.a.b). Il jouait alors à l'Olympique de Marseille. Plusieurs portiers sont également passés par l'Hexagone après avoir disputé une finale de Coupe du Monde. Le dernier en date : Gianluigi Buffon, nouvelle recrue du PSG et titulaire avec la Squadra Azzurra en 2006. Il y a aussi l'Argentin Sergio Goycochea, battu par l'Allemagne en 1990 en Italie (1-0) et passé par le Stade Brestois 29 fin 1991. Prêté à l'AS Monaco en 2014/2015, le gardien néerlandais Maarten Stekelenburg gardait lui les buts des Pays-Bas lors de la finale du Mondial sud-africain perdue contre l'Espagne en 2010 (1-0 a.p.).

Au soir de la finale France-Croatie de dimanche, la liste des gardiens de Ligue 1 Conforama sacrés champions du monde va s'allonger. Le Croate Danijel Subasic ou les Français Steve Mandanda (OM) et Alphonse Areola (PSG) pourraient ajouter leurs noms aux côtés de ceux de Fabien Barthez (AS Monaco) et Lionel Charbonnier (AJ Auxerre), vainqueurs en 1998.

> France-Croatie, 20 ans après








L'email a bien été envoyé
OK