Pelouses

LANCEMENT DU CONSORTIUM SPOR&D

LANCEMENT DU CONSORTIUM SPOR&D

Pelouses
Publié le 16/11 à 14:00 - LFP

Partager

À l'initiative de la Fédération Française de Golf, la Fédération Française de Football, la Ligue de Football Professionnel, la Fédération Nationale des Courses Hippiques, France Galop, l'Université Paris Saclay, l'Institut de l'Agriculture et de l'Alimentation Biologiques, l'AGREF Institut Ecoumène Golf et Environnement

Ce jeudi 16 novembre, à l'occasion du salon des « 48h du gazon sport pro » organisé au Parc de la Villette à Paris, les acteurs du mouvement sportif et de la recherche se sont associés pour lancer officiellement le consortium de recherche SPOR&D (Sol Pelouse Organisme de Recherche & Développement), première initiative nationale d’innovations sur les pelouses naturelles et les sols sportifs.

Cette structure inédite se fixe pour objectif de réinventer les pelouses naturelles et les sols sportifs selon un modèle responsable, dans une perspective de préservation des pratiques sportives sur gazon comme des exigences économiques, sociales et environnementales qui constituent le cadre de leur développement.

Alliance unique des acteurs majeurs des pratiques sportives sur gazon et d'organismes de recherche, SPOR&D fonctionnera comme un accélérateur de la recherche scientifique visant à repenser les pelouses et les sols sportifs. Il aura notamment pour rôle de :

- Mobiliser des financements publics pour favoriser la recherche

- Lancer des appels à projets fléchés, avec le soutien de son comité scientifique

- Réaliser des études et améliorer l’état des connaissances sur le sujet des sols et pelouses sportifs

La création de ce réseau insolite, ouvert à tout nouveau membre qui souhaiterait rejoindre cette dynamique, relève d’une ambition forte : croiser l’expertise scientifique et l’exigence sportive et environnementale au service de l’amélioration des sols sportifs.

« La création de SPOR&D témoigne du sens des responsabilités des acteurs du monde du sport et des courses hippiques. Ce consortium doit nous permettre de concilier toujours mieux les exigences économiques, sportives et environnementales grâce à l’apport de la science et de la recherche. Les progrès qui en découleront inévitablement participeront à préserver l’avenir de disciplines sportives contributives à la richesse nationale et dont les bénéfices pour les pratiquants sont importants, notamment en matière de santé. »

Pascal Grizot, premier Président du consortium SPOR&D