Pelouses

UN NIVEAU RECORD POUR LES PELOUSES

UN NIVEAU RECORD POUR LES PELOUSES

Pelouses
Publié le 25/03 à 12H18 - LFP

Partager

Les 40 stades de Ligue 1 Uber Eats et de Ligue 2 BKT profitent de la trêve internationale en cette fin du mois de mars pour prendre un peu de repos bien mérité avant la dernière ligne droite de cette saison 21/22.

Avec près de 600 rencontres déjà disputées cette saison en Ligue 1 Uber Eats et Ligue 2 BKT, les pelouses ont été mises à rude épreuve. Grâce au travail effectué au quotidien, leur qualité globale demeure de très bonne facture durant cette saison. Outre l’aspect visuel des 40 terrains, les notes délivrées sur chaque rencontre par les acteurs du jeu viennent confirmer ce niveau particulièrement élevé cette saison.

Après 29 journées disputées en Ligue 1 Uber Eats et 30 en Ligue 2 BKT, la moyenne générale se situe à hauteur de 16,91 à l’approche du printemps, période généralement favorable à la croissance du gazon. À titre de comparaison, la moyenne en fin de saison dernière (meilleure saison en matière de notes pelouses) était de 16,20 soit près de 0,7pts de moins qu’actuellement, ce qui laisse présager un record largement dépassé en fin de saison.

À la faveur de conditions climatiques plutôt favorables cette saison, et notamment durant la période hivernale, mais surtout d’un important travail quotidien de l’ensemble des équipes des référents pelouses des clubs professionnels, cette progression inédite est caractérisée par la couleur des indicateurs suivis par la LFP et les membres experts de la Commission Infrastructures Stades, tous au vert en ce mois de mars 2022.

On observe ainsi que 10% de matchs supplémentaires se sont disputés sur une pelouse ayant obtenu une note supérieure à 16 (palier considéré comme bon pour un terrain), et également environ 10% de rencontres en moins disputées sur des terrains notés inférieurement à 15 (en deçà le terrain est considéré comme plus en difficulté).

Le niveau global connait une progression majeure, qui se traduit au classement à date, avec une augmentation en Ligue 1 Uber Eats et en Ligue 2 BKT du nombre de clubs au-dessus de 17 de moyenne générale (+8 clubs), et une baisse du nombre de ceux disposant de moins de 16 de moyenne sur les rencontres à domicile déjà disputées (-5 clubs). En parallèle de l’évolution de la moyenne, la médiane fait également un bond considérable, passant de 16,55 à la même période l’an passé, à 17,4 cette saison, attestant de la hausse des excellentes notes au détriment des moins bonnes.

Dernier facteur scruté, le niveau moyen des journées de championnat tout au long de la saison, avec un recul considérable du nombre de celles inférieures à 16, passant de plus de 50% en 20/21 à près de 10% cette saison. Cet indicateur vient attester de la régularité et de l’homogénéité des terrains tout au long de la saison, sans baisse considérable en période hivernale.

L’investissement massif des clubs et collectivités porté sur les 10 dernières années, avec des infrastructures pelouses dernière génération installées, mais aussi le renforcement des moyens humains déployés pour l’entretien des terrains au quotidien, portent chaque saison un peu plus leurs fruits, et cette saison 21/22 en atteste pleinement.