Plus qu'un match : des perspectives

Trophée des Champions
29/07/2017

Six ans après une première venue à Tanger à l'occasion du Trophée des Champions OM-LOSC (5-4), la LFP retrouve avec plaisir le nord du Maroc. Et y affirme sa volonté de progression.

Dynamique, en plein développement, Tanger a changé depuis 2011. La ville a séduit les dirigeants de la Ligue de Football Professionnel dans le choix de lieu d’organisation du Trophée des Champions 2017. 35 000 personnes devraient ainsi assister à Paris Saint-Germain-AS Monaco au Grand Stade.

Vendredi soir, Nathalie Boy de la Tour s’est félicitée de ce choix à l’occasion d’une réception au Consulat de France de Tanger. La présidente de la LFP en a profité pour saluer l’implication de Madame la Consul de France dans la mise en place du Trophée des Champions : « Cette soirée dans ce magnifique endroit constitue un nouveau moment d’échange. A cette occasion, je tenais tout particulièrement à remercier Madame la Consul Muriel Soret qui nous a accompagné depuis le début autour de l’organisation de notre événement Place du Marchan et qui nous accueille ce soir. »

Entourée notamment des représentants de l’AS Monaco et du Paris Saint-Germain, de Youri Djorkaeff et de Monsieur l’Ambassadeur de France au Maroc, Jean-François Girault, Nathalie Boy de la Tour a rappelé que la LFP avait placé « ce Trophée des Champions sous le signe du partage et des échanges. En venant au Maroc, il nous semblait important d’organiser plus qu’un match. Dès jeudi, l’organisation d’un forum économique à Casablanca traduisait cette volonté. » Un forum qui a permis au Paris Saint-Germain, à l’AS Monaco mais également à l’Olympique de Marseille et à l’Olympique Lyonnais de se rapprocher des entreprises marocaines.

Un plan stratégique déterminant pour l’avenir

La présidente de la LFP a également opéré un parallèle entre l’évolution de la ville de Tanger et la mutation menée dans le football français. « Depuis mars dernier, nous avons un plan stratégique. Pour la première fois, nous avons associé nos clubs pour avoir un projet commun. Notre volonté est de rattraper notre retard sur les autres grands championnats européens d’ici 2022. »

Cinquième au classement UEFA, la France aspire à retrouver une place dans le quatuor continental. « C’est un objectif ambitieux et réaliste. Bien entendu, le développement de la Ligue 1 à l’international constitue une des priorités pour y parvenir. Nous avons ouvert à cet effet un bureau à Pékin en février. Pas plus tard que la semaine dernière, la LFP était présente à Pékin pour le grand salon Leaders. Vous l’avez compris, l’Asie est un continent clef mais il n’est pas le seul. L’Afrique, et en particulier le Maghreb, est un territoire où la Ligue 1 est très présente. C’est tout le sens de notre présence à Tanger. »








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires beIN SPORT PARIONS SPORT TAG HEUER ballon uhlsport