Monaco, le changement dans la continuité

Trophée des Champions
28/07/2017

Malgré les départs de l’intersaison, c’est une AS Monaco au profil toujours séduisant qui se présentera face à Paris, samedi soir. Avec, en pointe, un duo Falcao-Mbappé qui continue d’enthousiasmer.

Sacrée en 1997 à Béziers (face à Nice, 5-2) et en 2000 à Sochaux (face à Nantes, 0-0 ; 6 tab à 5), l’AS Monaco retrouve en 2017 le Trophée des Champions dans sa version internationale. Depuis 2009, la confrontation entre le champion de France et le vainqueur de la Coupe de France se dispute en effet en dehors de l’Hexagone.

Après Montréal (2009 et 2015), Radès (2010), Tanger (2011), New York (2012), Libreville (2013), Pékin (2014) et Klagenfurt (2016), 2017 marque un retour au Grand Stade de Tanger, où Monaco tentera de mettre fin à la série de quatre titres d’affilée du Paris Saint-Germain.

Arrivées vendredi au Maroc, les Asémistes ont conclu leur campagne de préparation d’avant-saison par une défaite face au Sporting de Lisbonne (1-2). La seule en six rencontres amicales face à Sankt-Pölten (3-0), au Rapid Vienne (2-2), à Stoke City (4-2), au PSV Eindhoven (0-0) et à Fenerbahçe (0-0).

Pour Falcao, « il n’y a pas de favori »

Cet été, l’AS Monaco doit digérer les départs de Bernardo Silva et Benjamin Mendy (Manchester City), Valère Germain (Marseille) et de Tiémoué Bakayoko (Chelsea). « Bien sûr que des joueurs importants sont partis. Mais ceux qui nous connaissent savent que notre projet est d’acheter des jeunes pour les faire travailler et progresser. Il y a deux ans, c’était la même chose. Nos ambitions sont les mêmes », a rappelé Leonardo Jardin en conférence de presse d’avant-match au Grand Stade de Tanger.

Demain, Rony Lopes, de retour de prêt du LOSC, et Youri Tielemans, arrivé à l’intersaison en provenance d’Anderlecht, devraient débuter la rencontre face à Paris aux côtés des Subasic, Sidibé, Glik, Fabinho, Lemar et, bien entendu, du duo Mbappé-Falcao. Pour l’attaquant colombien, Monaco a d’ailleurs « le même pourcentage de chance que Paris. Les deux équipes veulent gagner. Il n’y a pas de favori. »

Vendredi soir, les Monégasques ont répété leurs dernières gammes sur la pelouse tangéroise. Après un échauffement classique et des petits jeux, ils se sont livrés à une opposition et à de la conservation de balle sur demi-terrain. Avec le sourire.








L'email a bien été envoyé
OK
  • Partenaires beIN SPORT PARIONS SPORT TAG HEUER ballon uhlsport