Les Lyonnais rugissent encore

Trophée des Champions
28/07/2012

Pour la 7e fois en huit participations, l’Olympique Lyonnais s’est adjugé le Trophée des Champions à New York. L'OL s’est imposé aux tirs au but (2-2, 4 t.a.b à 2) face au Montpellier HSC.

Sur la dynamique de leur titre de champion de France de Ligue 1, les Montpelliérains prenaient leurs aises dans le premier quart d’heure, même si la première frappe, hors cadre, était signée Gomis (16e). Le public de la Red Bulls Arena n’avait ainsi pas à attendre longtemps pour assister à l’ouverture du score. Lancé dans un slalom et aidé par un contre favorable, Utaka se présentait devant Lloris et ne laissait aucune chance au portier international (1-0, 27e). Cabella, d’un tir en pivot, ratait de peu le doublé dans la foulée (31e). L’Olympique Lyonnais réagissait par l’intermédiaire de Fofana, dont le tir frôlait le montant de Jourdren (33e). Les Rhodaniens voyaient leur temps fort récompensé juste avant le repos. Gourcuff centrait pour le crâne de Gomis, dont la reprise faisait mouche (1-1, 44e).

Le champion de France repartait à l’assaut du but adverse dès le début du deuxième acte à l’image de Cabella (46e). Estrada voyait quant à lui son ballon sur coup franc échouer sur le bras de Gomis. L’arbitre désignait le point de penalty et la recrue argentine Herrera exécutait la sentence (2-1, 56e). Vexés par ce coup du sort, les Rhodaniens reprenaient le contrôle du jeu. Si Gourcuff voyait son coup franc détourné par Jourdren (68e), Briand, à la réception d’un centre de Lacazette, trouvait le fond des filets (2-2, 77e). Les Héraultais perdaient leur sang froid, Estrada étant logiquement expulsé pour un tacle les deux pieds décollés sur Benzia (79e). Malgré plusieurs occasions franches, les deux équipes s’en remettaient à la séance des tirs aux buts. A ce jeu-là, Lloris repoussait les tentatives de Charbonnier et de Bedimo, tandis que Briand réussissait son tir. Les Lyonnais pouvaient laisser exploser leur joie.








L'email a bien été envoyé
OK