Paris et Metz frappent fort

Coupe de la Ligue
27/09/2007

Par

Menés au score, les Messins ont rejoint les 8es de finale de la Coupe de la Ligue en dominant les tenants du titre bordelais au stade Jean-Antoine Moueix (2-1). Paris continue l'aventure après sa victoire à Lorient (3-0), tout comme Caen, Valenciennes, Le Mans, Rennes, Nice et Amiens.

 Lorient - Paris SG 0-3
Dans cette rencontre très animée, les Parisiens s'offraient les actions les plus dangereuses en début de partie. Les joueurs de la capitale ouvraient finalement la marque suite à un centre de N'Gog qui terminait sa course dans les filets bretons alors que Pauleta s'était jeté (0-1, 22e). Et si Cappone privait l'attaquant portugais du second but parisien (35e), il devait s'incliner sur une pichenette de N'Gog lancé dans la surface par Bourillon (0-2, 43e). Les Parisiens dictaient le rythme de la rencontre et Pauleta clôturait finalement la marque en profitant d'un manque de communication dans la défense des Merlus (0-3, 85e). Le Paris SG était en 8es de finale.
>> Consulter la feuille de match

 Bordeaux - Metz 1-2
Cette rencontre disputée à Libourne s'ouvrait sur un événement, le premier but en professionnel de Gabriel Obertan qui plaçait sa tête dans la lucarne de Ebede après un centre de Fernando (1-0, 3e). Oubliées ces premières minutes, Metz se reprenait et si Gueye frappait juste à côté avant la pause (45e), Barbosa ne manquait pas le cadre à bout portant pour signer l'égalisation messine (1-1, 49e). Les hommes de Francis de Taddeo ne s'arrêtaient pas en si bon chemin puisque Gueye s'appliquait au second poteau pour loger sa volée du gauche dans la lucarne de Ramé (1-2, 77e), impuissant. Les Grenats parvenaient à préserver leur avantage jusqu'au bout et éliminaient le tenant du titre girondin.
>> Consulter la feuille de match

 Toulouse - Caen 3-3 (2 tab 4)
Caen démarrait on ne peut mieux la partie puisque Grandin plaçait un coup de tête imparable à la réception d'un coup-franc de Florentin (0-1, 14e). La réaction toulousaine était terrible : Sirieix égalisait après un enchaînement somptueux contrôle poitrine-frappe du droit (1-1, 31e) puis Fabinho donnait l'avantage au TFC juste avant la pause d'un missile au second poteau (2-1, 45e+1). Mais les Normands avaient des ressources et Florentin envoyait une volée terrible du gauche dans les filets de Riou (2-2, 54e). Les prolongations étaient nécessaires pour départager les équipes malgré l'exclusion de N'Diaye côté caennais (60e). En supériorité numérique, Toulouse repassait devant grâce au doublé de Fabinho (3-2, 93e), mais Samson arrachait la séance des tirs au but à quelques secondes du terme (3-3, 120e). Gignac et Batlles manquaient leurs tentatives et Caen se qualifiait au courage pour les 8es de finale (3-3, 4 tab 2).
>> Consulter la feuille de match

 Clermont - Rennes 0-1 ap
Rennes n'avait pas la partie facile au stade Gabriel Montpied. Si Marveaux se signalait en début de rencontre sans réussite (10e), la pression était assez nettement clermontoise. Toutefois les Auvergnats ne parvenaient pas à convertir en but leur emprise sur la rencontre et les deux formations devaient finalement en passer par les prolongations. L'expérience rennaise allait alors parlé : il ne restait que quelques minutes à jouer lorsque Thomert posait le cuir avant d'envoyer son coup-franc au fond des filets clermontois (0-1, 114e). Les hommes de Didier Ollenicolle devaient finalement s'incliner et laisser le Stade Rennais rejoindre les 8es de finale de la Coupe de la Ligue.
>> Consulter la feuille de match

 Valenciennes - Sochaux 2-1
VA entamait la rencontre pied au plancher à l'image de Audel qui partait à la limite du hors-jeu avant de buter sur Richert sorti hors de sa surface (5e). Le portier sochalien devait en revanche s'incliner sur ce coup-franc de Mater qui se logeait dans la lucarne opposée (1-0, 22e). Isabey égalisait en début de seconde période (1-1, 48e) mais la joie était de courte durée pour les Sochaliens puisque le transfuge des Rangers Filip Sebo redonnait l'avantage aux Nordistes de près après un excellent centre de Belmadi (2-1, 61e). Plus rien n'était marqué et les Nordistes validaient leur billet pour les 8es de finale.
>> Consulter la feuille de match

 Laval - Le Mans 0-1
Les Tangos n'avaient jamais franchi le cap des 16es de finale en Coupe de la Ligue. En conséquence, ces derniers faisaient le maximum pour perturber l'organisation mancelle. Mais Le MUC 72 était solide et procédait en contres à l'image de Le Tallec qui butait sur Balijon en toute fin de première période (45e). Le portier local avait moins de réussite face à Gervinho qui l'effaçait d'un crochet extérieur avant de marquer dans le but vide (0-1, 57e). Les Mayennais s'offraient un baroud d'honneur mais la frappe de Kiaku s'écrasait sur le montant manceau (86e). C'était fini, Le Mans se qualifiait pour les 8es de finale.
>> Consulter la feuille de match

 Troyes - Nice 0-1
Troyes faisait l'essentiel du jeu sur sa pelouse du stade de l'Aube mais c'étaient bien les Niçois qui marquaient les premiers : Job profitait d'une frappe de Ederson repoussée par Westberg pour ouvrir la marque en opportuniste (0-1, 12e). Danic pensait bien égaliser mais sa volée à bout portant était stoppée par Letizi (60e). Drouin de la tête (61e) puis Bettiol dans la surface (69e) n'avaient pas plus de réussite. Quelque peu échaudés par ces occasions, les Aiglons resserraient les lignes et ne laissaient plus rien passer malgré la pression auboise. L'OGCN n'était pas rejoint et gagnait ainsi sa place pour les 8es de finale.
>> Consulter la feuille de match

 Strasbourg - Amiens 0-2
Amiens subissait en début de partie mais les Picards avaient décidé de procéder en contres sur la pelouse de la Meinau à l'occasion de ce 16es de finale de la Coupe de la Ligue. La stratégie mise en place par Ludovic Batelli était payante puisque Bakaye Traoré, parfaitement servi dans la profondeur, gagnait son duel face à Puydebois (0-1, 59e). Le Strasbourgeois Abou exclu pour un deuxième carton jaune (76e), le RCS se trouvait dans une situation bien compliquée. Pire pour les Alsaciens, Kadir doublait la mise dans le temps additionnel après avoir dribblé Puydebois (0-2, 90e+3) et envoyait définitivement les Picards en 8es de finale.
>> Consulter la feuille de match








L'email a bien été envoyé
OK