Saison 2 pour le championnat de France des pelouses !

Actualité
08/08/2014

Pour la deuxième année consécutive, la LFP organise le championnat de France des pelouses en gazon naturel en Ligue 1 et en Ligue 2.

Depuis la saison 2013/2014, toutes les rencontres de Ligue 1 et Ligue 2 disputées sur un gazon naturel font désormais l’objet d’une notation.

Comme lors de l’exercice précédent, les capitaines, les entraîneurs et l’arbitre de chaque rencontre de Ligue 1 et Ligue 2 évalueront les pelouses selon cinq critères lors de cette saison 2014/2015.

Les acteurs du jeu jugeront la trajectoire du ballon, la souplesse du terrain, la qualité des appuis et la qualité du tapis végétal auxquelles ils ajouteront une note d’appréciation globale.

En Ligue 1, le réalisateur du match sera associé au classement. Il prendra en compte les aspects visuels, la couleur de la pelouse, le comportement du ballon et celui des joueurs, auxquels il ajoutera une note d’appréciation globale.

Chaque critère fera l’objet d’une note de 1 à 5. Les classements seront établis en effectuant la moyenne de l’ensemble des notations attribuées.

Innovation de cette saison, le classement sera publié le mercredi après chaque journée à l’issue de la 2e journée de Ligue 1 et Ligue 2. Les notes publiées seront ramenées sur 20 pour plus de lisibilité.

Lancé en 2013/2014, le championnat de France des pelouses naturelles s’inscrit dans la volonté de la LFP de faire de la qualité des pelouses une priorité pour mieux répondre aux attentes des spectateurs et des téléspectateurs. A l’issue de cette première saison, il a respectivement récompensé le Paris Saint-Germain en Ligue 1 et le Stade Malherbe Caen en Ligue 2.

A l’issue de la première saison, grâce aux données collectées via la licence club, la LFP a pu établir un lien et une corrélation positive entre position au classement 2013/2014 et structure de pelouse. Les surfaces classées dans les premières places intègrent les caractéristiques essentielles permettant d’avoir une pelouse de qualité (substrat élaboré, couche drainante continue, chauffage intégré, utilisation de la luminothérapie).

A l’orée de cette nouvelle saison, la LFP se félicite des nombreux  efforts effectués par les clubs pour l’amélioration de la qualité des pelouses à l’intersaison. Certains ont notamment opté pour des procédés fibrés permettant d’avoir une pelouse renforcée. D’autres clubs ont entrepris des opérations culturales importantes sur la structure globale de leur surface de jeu

Dans ce contexte, la Commission des Compétitions a transmis aux clubs un nouveau code de bonne conduite avant les rencontres de Ligue 1 et Ligue 2 :

Afin de protéger et préserver les surfaces de jeu et leurs abords, il est demandé à toutes personnes (clubs, joueurs, entraîneurs, officiels, prestataires, diffuseurs,…) de respecter les règles de bonne conduite énoncées ci-après avant et après tout match organisé par un club professionnel de football, ainsi qu’à la mi-temps : 

  1. 1. L’accès à la surface de jeu est interdite à toutes personnes avant le match et après le match (un panneau d’interdiction en ce sens peut être installé en bord de terrain), à l’exception du référent pelouse du club visité et de ses collaborateurs ainsi que dans le cadre des échauffements et des décrassages définis dans les conditions ci-après ;

  2. 2. La surface de jeu ne peut être utilisée avant le match et après le match que par les joueurs et staff technique des 2 équipes ainsi que par les arbitres pour les échauffements et les décrassages ;
     
  3. 3. L’échauffement des équipes ne peut débuter avant 45 minutes avant le coup d’envoi ;
     
  4. 4. Il est recommandé de fournir des buts mobiles pour l’échauffement des gardiens afin que ces derniers ne s’échauffent pas dans leur surface de réparation. Aussi, si des buts mobiles sont fournis, ils doivent être disposés à l’extérieur de la surface de réparation et les gardiens doivent impérativement les utiliser ;
     
  5. 5. En l’absence de buts mobiles et si l’état des surfaces de réparation le permet, l’échauffement des gardiens dans celles-ci ne pourra pas durer plus de 20 min ;
     
  6. 6. Pour l’échauffement et le décrassage, les équipes doivent uniquement utiliser les espaces entre la surface de réparation et la ligne médiane ou, s’il en décide autrement, se référer aux recommandations du référent pelouse du club visité ;
     
  7. 7. Plus spécifiquement, l’échauffement pour la vitesse doit se faire autant que possible parallèlement à la ligne de touche à l’extérieur de la surface de jeu, sur la partie opposée à celle utilisée par l’arbitre assistant, ou s’il en décide autrement, se référer aux recommandations du référent pelouse du club visité ;
     
  8. 8. Les échauffements en cours de match des remplaçants potentiels doivent se faire autant que possible derrière les buts ou sur la zone prévue à cet effet par le club et le référent pelouse ;
     
  9. 9. Toute interview doit se tenir impérativement en bord de terrain, à l’extérieure des lignes de délimitation du terrain de jeu ;
     
  10. 10. Les animations terrain, avant et après le match, ainsi qu’à la mi-temps, doivent tenir compte de l’état de la pelouse au moment où celles-ci doivent avoir lieu et être mises en place en concertation avec le référent pelouse du club visité.







L'email a bien été envoyé
OK