Le bilan du mercato hivernal 2015/2016

Actualité
03/02/2016

Moins actif que le précédent exercice, le mercato hivernal 2016 a vu les clubs français se tourner davantage vers l’international. Retrouvez le bilan définitif de ce mercato réalisé en collaboration avec le cabinet Veltys.

Le mercato hivernal de la saison 2015-2016 s’est achevé le lundi 2 février à minuit. Au total, 150 opérations ont été enregistrées au cours de cet exercice, soit une baisse de 7% par rapport à l’exercice précédent où l’on avait comptabilisé 161 opérations.

Cette baisse a été particulièrement marquée lors de la dernière journée, traditionnellement la plus active de la période de mutations. Les clubs ayant réalisé de nombreuses opérations les jours précédents, seules 29 opérations ont été effectuées le 1er février 2016, soit 20% du total. L’an passé, 53 opérations avaient été comptabilisées le dernier jour, soit 33% du total de l’exercice hiver 2015.

Profitant de la procédure entièrement dématérialisée mis en place depuis juin 2012 par la LFP, les clubs se sont montrés actifs jusqu’au dernier instant comme le confirme le transfert de Christian Kouakou du Tours FC au Stade Malherbe Caen enregistré à 23h47 sur l’Intranet de la LFP.

La typologie des mutations démontre à nouveau le statut du mercato hivernal 2016, qui s’affirme comme un marché de complément pour les clubs, et une opportunité de relance pour de nombreux joueurs en manque de temps de jeu. Comme l’an passé, le nombre de prêts (59) est supérieur à celui des mutations définitives (39), cet écart grandissant même par rapport aux chiffres de la saison passée (34 mutations définitives et 43 prêts lors de l’hiver 2015).

Lors de cet hiver 2016, les clubs français se sont davantage tournés vers l’étranger avec un total de 79 mouvements internationaux contre 51 mouvements franco-français. L’an passé, la tendance était inverse avec 102 mouvements franco-français et 59 mouvements internationaux.

Concernant le montant des transferts, ce mercato hivernal s’achève avec une balance positive de 10,4 millions d’euros (27,9M€ d’achat et 38,3 M€ de vente avec les clubs étrangers). Entre clubs français, le total des montants des transferts s’élève à 3,5 M€.








L'email a bien été envoyé
OK