Assemblée Générale de la LFP : discours de Frédéric Thiriez

Assemblée Générale
10/12/2010

Retrouvez le discours prononcé par le président de la LFP à l'occasion de l'Assemblée Générale du 10 décembre 2010.

2010, année de tous les dangers. 2011, année de tous les espoirs, grâce à l'unité retrouvée.

Reconnaissons-le, l'année 2010 fut difficile !

Il y a d’abord ce déficit de nos clubs qui se situe malheureusement  à un niveau très élevé pour la saison écoulée. La crise  a éteint le marché international des transferts empêchant la réalisation des plus values nécessaires à l'équilibre actuel du modèle français.

Finalement, le résultat net du football professionnel pour la saison 2009-2010, après transferts et soutien des actionnaires, se situera aux environs de – 130 millions au total pour les 40 clubs, environ   115 millions de déficit pour la Ligue 1 et  15 millions pour la Ligue 2.

Et il faut avouer que les pouvoirs publics ne nous ont pas beaucoup aidés : suppression du DIC, remise en cause de la loi sur le statut des agents sportifs, augmentation des frais de sécurité, maintien de la taxe sur les spectacles. Tout ceci en contradiction avec l'objectif politique affiché d'amélioration de la compétitivité de nos clubs. Nous aurons bientôt l'occasion d'en parler à la nouvelle ministre, Jean-Pierre Louvel et moi.

Et puis, il y a eu cette maudite coupe du monde. Je ne m'étendrai pas en remuant le couteau dans la plaie.  Disons seulement d'un mot  que le désastre fut à la fois  sportif, moral et médiatique.

Alors évidemment, devant ce double constat, nous pourrions redouter l'année à venir. Je crois que nous aurions tort. Pourquoi ? Simplement parce que, au lieu de céder au découragement, nous avons su nous rassembler et réagir. 

Réaction dans l'unité, entre les pros et les amateurs, pour moderniser le fonctionnement de la fédération et redonner confiance en l'Equipe de France. Loin de cette caricaturale bataille entre les "riches" professionnels et les "pauvres" amateurs , l'unité a permis la réussite des états généraux . La réforme permettra de rendre l'organisation fédérale à la fois plus efficace, plus démocratique et plus juste avec une représentation plus forte du  football professionnel à l'assemblée fédérale. Aucune voix ne doit manquer le 18 décembre à l'Assemblée Fédérale pour faire adopter cette nouvelle loi-cadre.

Unité toujours pour l'attribution de l'Euro 2016 à la France. Le football français a marché ensemble pour défendre sa candidature parlant  d'une seule voix, celle des pros et des amateurs confondue, pour faire entendre sa détermination.

Tous ensemble, nous voulions cet Euro et, soutenus par le Président de la République, nous avons remporté une difficile mais belle victoire.

Aujourd'hui, alors que nous avons jusqu'en mai 2011 pour désigner les 9 villes organisatrices et que les stades devront être livrés en 2014, nous avons besoin, sous peine de retard incompressible, d'un dispositif législatif exceptionnel pour accélérer les procédures. Nous travaillons avec les pouvoirs publics pour qu'un projet de loi soit examiné le plus rapidement possible, afin de faciliter la réalisation de ce grand chantier des stades.

L'exploitation de ces nouvelles infrastructures  apportera  au football français des ressources supplémentaires, constituant un relais de croissance qui rendra notre football moins "télé dépendant". Mais les effets ne sont pas attendus avant trois ou quatre ans.

En attendant, les temps resteront très difficiles et je veux saluer ici les efforts sans précédent  engagés par l'ensemble des clubs afin de rééquilibrer leurs comptes.  

Ainsi, depuis le début de cette saison, on observe :

-          Une baisse des salaires des joueurs de 20% sur les nouveaux contrats

-          Une réduction des effectifs de 10% en moyenne

-          Une baisse de la durée des contrats. Par exemple, ceux de 4 ans et plus ont diminué de 25%

A cette maîtrise des coûts salariaux,  s'ajoute celle des frais généraux avec une baisse de 20 % environ

D'après les prévisions budgétaires pour 2010/2011,  cette rigueur devrait permettre une nette amélioration du résultat d'exploitation en L1 et en L2.

Ce résultat restera encore significativement déficitaire mais le football professionnel est  bien entré dans un processus visant à atteindre, à terme, un résultat d'exploitation équilibré hors transferts. 

Cet objectif est également celui  l'UEFA avec la mise en place du fair-play financier. Il faut dire qu'à l'étranger, certains clubs accusent des déficits vertigineux, comme les deux clubs de Manchester qui perdent chacun 100 millions d'euros la saison dernière, cumulant un déficit supérieur à l'ensemble du football français.

Unité encore lorsqu'il s'est agi de défendre nos intérêts lors de l'ouverture du marché des paris en ligne. Nous avons été entendus puisqu'un pourcentage égal à un pour cent des mises  nous est donc reversé par les opérateurs. 

Il  s'agit d'un juste retour financier eu égard aux revenus qui sont générés et compte-tenu des coûts  liés  à la détection et la prévention de la fraude.

Mais attention, nous devons rester vigilants car les opérateurs n'ont pas abandonné l'idée de revenir sur ce droit d'exploitation de nos compétitions, comme en témoigne leur action devant le conseil d'Etat.

Unité encore, à  l'échelon national, entre les clubs, la ligue  et les pouvoirs publics  qui  a permis  de diminuer grandement les incidents depuis février dernier et la mort d'un supporter.

S'il y a un sujet sur lequel tout le monde s'accorde, c'est bien celui de la sécurité.

Personne ne peut accepter que la fête soit gâchée, que des individus portent atteinte aux biens et aux personnes, que des vies soient mises en péril.

C'est pourquoi, ensemble, nous avons beaucoup œuvré auprès des pouvoirs publics pour agir contre les groupes et individus violents qui prennent le football en otage.

Dans ce contexte apaisé dans les tribunes, le spectacle sur le terrain est de qualité. Oh, je sais bien qu'il est de bon ton de critiquer, parfois durement, la Ligue 1! A croire que certains pourraient y avoir un intérêt …

Unité enfin à propos des droits audiovisuels.

Après avoir mené des études sur le marché audiovisuel et l'attractivité de notre produit, nous étudions les différentes stratégies de valorisation.

Notre candidature pour l'attribution d'une fréquence de TNT payante en fait partie. Naturellement, rien n'aurait été possible sans le soutien unanime des présidents de clubs exprimé le 25 novembre.

La candidature ,que nous présenterons lundi devant avec le CSA avec Jean-Michel Aulas et Michel Seydoux, est donc une démarche unitaire et innovante visant à assurer une exposition optimale au football français.  Cette chaîne constituera aussi un atout pour notre indépendance et notre développement à long terme.

C'est en janvier que nous saurons si la fréquence nous est attribuée par le CSA.

Quel que soit le résultat, nous avons ensuite prévu de lancer l'appel d'offres pour les droits audiovisuels au meilleur moment afin d'assurer aux clubs une visibilité économique jusqu'en 2016. 

Pour conclure, je veux vraiment féliciter Jean-Claude Dassier tout d'abord, qui a été élu tout à l'heure en tant que représentant des clubs de Ligue 1 au Conseil d'administration de la Ligue. Evidemment, il est essentiel qu'un club comme l'OM soit représenté au sein de notre instance, comme il l'a été dans le passé, et qu'une personnalité telle que Jean-Claude nous apporte toute son expérience.

Bravo aussi naturellement à Jean-Pierre Louvel réélu hier Président de l'UCPF pour un nouveau mandat de deux ans et aux membres du Comité exécutif. Je te félicite cher Jean-Pierre et te remercie pour tout le soutien apporté par l'UCPF car, encore une fois, c'est dans l'unité que nous pourrons défendre au mieux les intérêts du football français et des clubs.








L'email a bien été envoyé
OK