Meunier, plus qu’un remplaçant

Coupe de France
28/02/2018

Avec la suspension de Dani Alves, Thomas Meunier devrait disputer son troisième Classico avec le Paris SG lors des quarts de finale de la Coupe de France ce mercredi.

Après une première saison prometteuse avec le Paris Saint-Germain (1 but et 4 passes décisives en 22 matchs de Ligue 1 Conforama), Thomas Meunier vit une deuxième saison plus mitigée dans la capitale. Avec l’arrivée de l’expérimenté Dani Alves, l’international belge a vu la concurrence s’accroître à son poste et son temps de jeu diminuer. Cette saison, le latéral droit a participé à 14 matchs de Ligue 1 Conforama, soit deux de moins que l’an dernier à pareille époque. Il présente toutefois déjà de meilleures stats que sur l’ensemble de l’exercice précédent avec ses 3 buts et ses 3 passes décisives.

Remplaçant en UEFA Champions League, le défenseur profite donc des Coupes nationales pour exprimer tout son talent. Cette saison, le Diable Rouge a participé à cinq des six matchs du Paris Saint-Germain en Coupe de la Ligue (3) et en Coupe de France (2), avant la venue de l'OM ce mercredi. Auteur d’un but magnifique sur la pelouse du Stade Rennais en demi-finales de Coupe de la Ligue, le Belge a activement participé à la qualification du club parisien pour sa cinquième Finale consécutive dans la compétition. Face à l’AS Monaco, le 31 mars prochain, il aura l’occasion de disputer sa première Finale avec le PSG s’il est aligné par Unai Emery.


Son troisième Classico


Avant cela, Thomas Meunier aura pour objectif de qualifier son club pour les demi-finales de Coupe de France. Pour cela, les Parisiens devront se méfier car c’est un Olympique de Marseille revanchard qui se rendra au Parc des Princes (21h05) pour une seconde confrontation en trois jours. Avec la suspension de Dani Alves, Thomas Meunier a de fortes chances de disputer son troisième Classico, son premier au Parc des Princes. Lors de ses deux premières rencontres jouées face aux Phocéens, l’ancien du FC Bruges a récolté une victoire et un nul, avec 7 buts marqués par le PSG contre 3 encaissés. En 180 minutes de jeu, il a touché 116 ballons, réussi 79 passes, déclenché 8 centres et signé 1 passe décisive en servant Julian Draxler. En bon compétiteur, il aura à cœur de prolonger la longue série d’invincibilité du Paris Saint-Germain face à son ennemi favori (16 matchs sans défaite toutes compétitions confondues).

Il sera ensuite temps de se pencher sur le sprint final en Ligue 1 Conforama et les différentes échéances qui attendent le PSG dans les Coupes. Trois mois de compétition durant lesquels il aura l’occasion de se montrer et pourquoi pas inverser la tendance dans l’esprit d’Unai Emery. Tôt ou tard…

> Le programme des quarts de finale de la Coupe de France








L'email a bien été envoyé
OK